Le Quetzalcóatl du graffeur Oré sur les murs d'Angoulême

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 18/06/2014 à 11H52
Dorénavant, le Questalcoat d'Oré philisophe sur les murs d'Angoulême

Dorénavant, le Questalcoat d'Oré philisophe sur les murs d'Angoulême

© France 3 / Culturebox

Et si la capitale du dessin et de la bande-dessinée se transfomait subitement en cité Aztèque ? Le Quetzalcóatl du graffeur Oré, fait escale à Angoulême. Cette série de pièces peintes a été réalisée en collaboration avec Bastek et collée lors du Festival International de la Bande Dessinée

Taillé en bois, puis collé sur les murs, le Quetzalcóatl est venu naturellement tenir compagnie à Lucky Luke et autres héros de bande-dessinée. L'association "Via Patrimoine" d'Angoulême proposait de découvrir les oeuvres des deux graffeurs dans un parcours-événement autour de l’art de rue. Une équipe de France 3 Poitiers faisait partie de la visite. 

Reportage : J. Deboeuf / C. Guinot / C. Pougeas 
Le graffeur Oré, a débuté le street art en 1989. Aérosol, pochoir ou encore collages, il utilise toutes sortes de supports urbains pour réalisé son art. Artiste touche-à-tout, il étudie la calligraphie arabe pour l’intégrer à ses fresques. Lors de voyages au Mexique, il découvre le mythique serpent à plumes précolombien, Quetzalcóatl, qui va devenir un élément central de son univers pictural.
Corto par Oré © France 3 / Culturebox
Le slogan d'Oré  "Peindre la ville de nos mille utopies aux cent couleurs."

Levez les yeux ! Le Quetzalcóatl d'Oré a déjà pas mal voyagé, on l'a notamment vu à Angers, Lyon, Bordeaux ou Metz et récemment à Marseille pour le Printemps d'Art Contemporain. Et rien n'arrête le serpent voyageurs, il passe les frontières allègrement et conquièrent toutes les villes qu'il traverse : Berlin, Athènes, Barcelone, Vancouver.... La révolution Aztèque ne fait que commencer !