Graffiti Art : double évènement ce week-end à Paris

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/02/2013 à 15H06
Revolt - Play-ball (détail) 2012 - Peinture à la bombe et acrylique (H113 cm - L179 cm) . En vente au Palais de Tokyo lundi 18 février 2013. Estimation 3.500 / 5.500 euros

Revolt - Play-ball (détail) 2012 - Peinture à la bombe et acrylique (H113 cm - L179 cm) . En vente au Palais de Tokyo lundi 18 février 2013. Estimation 3.500 / 5.500 euros

© Revolt - Play-ball 2012

Effervescence dans le graffiti art à Paris : deux évènements se déroulent en parallèle dans la capitale de vendredi à lundi (18 février). Une exposition rassemble les pièces d'une soixantaine d'artistes au Palais de Tokyo à partir de vendredi, en prélude à une vente aux enchères au profit de SOS Racisme. Parallèlement, des street artists brésiliens font le mur samedi matin dans le 13e.

L'exposition et la vente au Palais de Tokyo
L'évènement "Graffiti Art : Tableaux de Maîtres", présente de vendredi à lundi au Palais de Tokyo les oeuvres d'une soixantaine d'artistes français, américains et brésiliens, pays mis à l'honneur cette année.

On y retrouve quelques uns des pionniers new yorkais (Lady Pink, Taki 183, Duro, Blade, Bando, Seen, Crash, Sonic, Snake, Revolt, Quik) mais aussi des légendes françaises (ASH, Chaze, Spirit, Kongo, Shuck One, Skki, Shuck 2, Swen, Lazoo) au milieu de la nouvelle génération dont Kashink, Nunca, Marko93, Jace, Speto, Alex Hornest et Ramon Baglione.


Ces oeuvres minimalistes ou monumentales, dont deux pans du mur de Berlin graffés par Nunca, sont à venir admirer gratuitement tout le week-end  en présence des artistes, annoncés chaque jour entre 12h et 21h et le dimanche jusqu'à 17h.

L'ensemble des oeuvres seront ensuite mise en vente aux enchères lundi 18 février à 19h30 par la Maison de vente Pierre Bergé et Associés au profit de Sos Racisme.

Les fonds récoltés permettront à l'association de financer en 2013 son programme éducatif en intervenant dans les établissements scolaires des quartiers défavorisés.
"Litte Buddha in London" du Brésilien SPETO - Peinture à la bombe sur toile (H238 cm L147 cm). En vente le 18 février 2013 au Palais de Tokyo. Estimation 6.000 / 8000 euros.

"Litte Buddha in London" du Brésilien SPETO - Peinture à la bombe sur toile (H238 cm L147 cm). En vente le 18 février 2013 au Palais de Tokyo. Estimation 6.000 / 8000 euros.

© SPETO
Les Brésiliens font le mur quai d'Austerlitz
En parallèle, une performance live sera réalisée par les graffiti artistes brésiliens 
Nunca, Speto, Tinho, Herbert Baglione, Fefê Talavera, Flip, Ramon Martins et Alex Hornest, samedi à partir de 10h du matin dans le 13e.

Le support ? Un mur monumental de 23 mètres de long sur 3 mètres de haut situé au 13 quai d'Austerlitz (Paris 13e).

Le mur a été mis gracieusement à disposition par la Mairie du 13e qui encourage les fresques de street art. L'arrondissement s'enorgueillit d'ailleurs d'un parcours de street art de plus en plus étoffé.

Exposition "Graffiti : Tableaux de Maîtres"
Palais de Tokyo du 15 au 18 février
Entrée libre et gratuite de 12h à 22h

13 avenue du Président Wilson 75016
Vente aux enchères lundi 18 février à 19h30