Banksy s'en prend à McDonald's à New York

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 18/10/2013 à 20H23
Ronald, la mascotte de McDonald's vue par Banksy. New York, octobre 2013.

Ronald, la mascotte de McDonald's vue par Banksy. New York, octobre 2013.

© banksyny.com

Depuis le 1er octobre, date à laquelle il a fait de New York sa galerie à ciel ouvert pour un mois, pas un jour ne se passe sans une surprise du street artist Banksy. Cette semaine, la plus spectaculaire a été la statue géante de Ronald Mc Donald. Itinérante, elle est installée chaque jour devant un restaurant de l'enseigne dans différents quartiers de la Grosse Pomme, et ce pour une semaine.

La mise en scène de Banksy autour de la mascotte de McDonald's, à New York. Octobre 2013. 

La mise en scène de Banksy autour de la mascotte de McDonald's, à New York. Octobre 2013. 

© banksyny.com
Une version de Ronald peu engageante
Cette statue de la mascotte de McDo est ici conçue dans une version peu sympathique et sans son nez rouge. Elle est très grande, écrasante même. Et elle se fait "cirer les pompes" par un pauvre cireur d'un autre âge en guenilles.

Une mise en scène avec une véritable personne (est-elle rémunérée par Banksy ? Et combien ?) qui se passe d'explications. Difficile en effet de ne pas y voir un questionnement et une moquerie de l'Amérique, à l'heure où elle vient d'échapper à la banqueroute, et une critique du capitalisme dans son ensemble, qui impose sa loi au rouleau compresseur et écrase les individus. 

Dans l'audioguide qui accompagne cette oeuvre, comme chacune de cette "résidence" à New York baptisée "Better Out Than In" (Mieux vaut dehors que dedans), Banksy précise sa pensée :  cette statue est "une critique du dur labeur requis pour maintenir intacte l'image lisse d'une firme si puissante".
Ronald McDonald's dans une version écrasante.

Ronald McDonald's dans une version écrasante.

© Banksy
McDonald's déjà ciblé par Banksy
Ce n'est pas la première fois que le street artist anglais originaire de Bristol s'en prend à McDonald. En 2009, une grande statue de Ronald avait été installée en surplomb de la porte du musée de Bristol où avait lieu une exposition de ses oeuvres. Une statue assise, à l'air mélancolique, qui donnait l'impression de vouloir se jeter dans le vide.

A noter que Banksy, dont la spécialité est le pochoir, se lance sur d'autres supports ces derniers temps. Dans l'interview qu'il a donnée tout récemment au Village Voice, il expliquait avoir pas mal étudié la sculpture en argile ces dernières années.