Sondage : les artistes engagés n'ont plus la cote

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 18/04/2014 à 17H47
Patrick Bruel en septembre 2013.

Patrick Bruel en septembre 2013.

© Patrick Kovarik / AFP

Une majorité de Français désapprouve les prises de position publiques d'artistes sur des sujets politiques, selon un sondage Harris Interactive réalisé pour l'hebdomadaire VSD suite à l'annonce par Patrick Bruel de son intention de ne pas chanter dans les villes FN.

Selon cette enquête publiée vendredi, 56% des Français estiment que le fait que des artistes (chanteurs, comédiens, humoristes...) prennent publiquement position sur des sujets politiques est "une mauvaise chose", contre 41% qui jugent que c'est au contraire "une bonne chose".
 
Les personnes les plus susceptibles de percevoir négativement ces prises de parole sont les Français les plus âgés (67%) ainsi que les sympathisants de droite (64%) et du FN (76%). A l'inverse, 58% des sympathisants de gauche jugent positif cet engagement des artistes.
 
La prise de position anti-FN de Bruel divise
Concernant les propos de Patrick Bruel, 62% des personnes interrogées désapprouvent la position du chanteur qui avait confié, dix jours après le second tour des élections municipales, ne pas vouloir chanter dans les villes nouvellement acquises par le Front National.
 
"Je ne veux pas me produire devant une institution dont je méprise l'idéologie", avait-il déclaré dans une interview au magazine Technikart, précisant ne pas vouloir cautionner le "discours populiste".
 
Parmi les sondés qui désapprouvent l'attitude du chanteur et comédien, se trouve une forte proportion de sympathisants de droite (79%) et, sans surprise, du FN (96%). Les sympathisants de gauche sont en revanche 73% à soutenir sa position.
 
Olivier Py soulagé par le résultat des élections à Avignon
En mars, le directeur du Festival d'Avignon Olivier Py avait menacé de délocaliser l'événement culturel ou de démissionner en cas de victoire du parti frontiste dans la ville. C'est finalement la candidate socialiste qui a remporté la mairie d'Avignon. "C'est la victoire d'Avignon, ville des cultures, ville de métissages", s'était alors félicité Olivier Py.
 
L'enquête Harris Interactive a été réalisée en ligne du 11 au 14 avril auprès d'un échantillon de 1.679 personnes représentatives de la population française, âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas, en tenant compte de variables (âge, sexe, catégorie socio-professionnelle, région).