Younoussa Traoré : l'âme du pays Dogon dans des sculptures de verre

Par @Culturebox
Mis à jour le 17/06/2017 à 21H55, publié le 13/06/2017 à 18H20
Younoussa Traoré et l'une de ses créations. 

Younoussa Traoré et l'une de ses créations. 

© Capture d'écran France 3 Lorraine

Originaire d'un village de montagne du Mali, cet artiste autodidacte a appris à travailler le verre lors de son arrivée en France, il y a seulement 5 ans. En 2015, il a lancé son propre atelier. Inspirées par ses origines dogonnes, ses créations se vendent aujourd'hui dans plusieurs galeries en Europe.

Reportage : A. Chery / E. Bertrand / E. Le Goff

Originaire du village de Oualo, dans le pays dogon, au nord-ouest du Mali, Younoussa Traoré est envoyé chez sa grand-mère à l'âge de 5 ans. Il grandit au sein d'une école coranique chez un marabout. À l'époque, il voyage de village en village, pour étudier et pratiquer des cérémonies traditionnelles. 

Le village de Younoussa Traoré au pied de la falaise Dogon. 

Le village de Younoussa Traoré au pied de la falaise Dogon. 

© Younoussa Traoré

Déjà tout jeune, il aime "créer et bidouiller". Dès l'âge de 7 ans, il commence à graver des motifs traditionnels ancestraux sur des calebasses, des graines de baobabs ou des bols en bois. 

Du Mali à Nancy 

À la fin de son adolescence, il retourne vivre dans son village natal. C'est là qu'il rencontre, en 2002, celui qui va changer sa vie : Gérald Vatrin, un artiste verrier de Nancy en visite dans son pays. Younoussa l'invite dans sa famille, ils sympathisent et restent en contact. 

Une création de Younoussa Traoré. 

Une création de Younoussa Traoré. 

© Younoussa Traoré

Près de 10 ans plus tard, Gérald Vatrin l'invite en France pour travailler avec lui. Younoussa devient son assistant à Nancy où il apprend le travail du verre : soufflage à la canne, gravure... Et c'est le coup de foudre ! "J'adore le verre", s'enthousiasme le jeune Malien. "J'aime le travailler à chaud ou à froid. Au bout de 3 ans, j'ai commencé à sortir des petites pièces, des presse-papiers." 

Aujourd'hui, alors qu'il a créé son propre atelier il y a 2 ans, ses sculptures de verre ou ses bijoux aux motifs ethniques se vendent dans des galeries en Suisse, en Allemagne et aux Pays-Bas. 

Une création de Younoussa Traoré.

Une création de Younoussa Traoré.

© Younoussa Traoré

Désireux de faire partager sa passion pour la sculpture et la gravure sur verre, Younoussa Traoré ouvre volontiers son atelier au public, 12 rue de Montreville à Nancy.