Une sculpture de Rodin, inconnue, dévoilée pour la toute première fois à Pau

Par @Culturebox
Mis à jour le 01/04/2017 à 12H59, publié le 01/04/2017 à 12H33
Découverte exceptionnelle d'une sculpture de Rodin au Pays Basque

Découverte exceptionnelle d'une sculpture de Rodin au Pays Basque

© France 3

La découverte est aussi incroyable qu'exceptionnelle. Une sculpture de Rodin, retrouvée par hasard dans un carton au Pays Basque, vient d'être officiellement présentée à la presse à Pau. L'oeuvre dont la valeur est estimée à 700.000 euros a été classée "Trésor national" par le ministère de la Culture.

Cette sculpture d'Auguste Rodin a trôné durant des années dans l'appartement d'une vieille dame à Pau. Après son décès, l'oeuvre a été retrouvée au fond d'un carton dans un garde-meubles à Biarritz.

Aujourd'hui formellement identifiée et expertisée,  l'oeuvre sort de l'ombre et fait l'objet de toutes les attentions. 

Reportage E. Poussard / E. Gonzalez  / F. Mazzega

Première ébauche de "Je suis belle"

Ce grand plâtre de 72 cm date du milieu des années 1880. Il est la première version connue de la sculpture en bronze "Je suis belle", inspirée par le poème de Charles Baudelaire "La Beauté".
"Je suis belle", un plâtre de Rodin dévoilé à Pau (31 mars 2017)

"Je suis belle", un plâtre de Rodin dévoilé à Pau (31 mars 2017)

© Iroz Gaizka / AFP

Il s'agit en fait de deux sculptures assemblées, une technique caractéristique du travail de Rodin. On y voit un homme nu aux muscles saillants qui porte une jeune femme. Sur le socle est gravée la signature de l'artiste mais aussi des marques de doigts. 

Quand on voit qu'il y a les traces des ongles du génie Auguste Rodin
ça donne beaucoup d'émotion

Patrice Carrère Commissaire priseur


Un trésor national estimé à 700.000 euros

L'oeuvre a été découverte pour la toute première fois en 2013, mais l'expertise a pris beaucoup de temps, précise Patrice Carrère. 
 
"Je suis belle" a été classé trésor national le 26 janvier dernier par le ministère de la Culture et est à ce titre interdit de sortie du territoire pour une durée de 30 mois. 

L'oeuvre pourrait être vendue aux enchères dans les prochaines années.