Une nuit avec Niki de Saint Phalle, fin janvier au Grand Palais

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 18/12/2014 à 20H07
Rétrospective Niki de Saint Phalle au Grand Palais, à Paris (11 septembre 2014)

Rétrospective Niki de Saint Phalle au Grand Palais, à Paris (11 septembre 2014)

© JDD / Sipa

L'exposition Niki de Saint Phalle sera ouverte sans interruption entre le samedi matin du 31 janvier et le dimanche soir du 1er février, le Grand Palais restant accessible au public toute la nuit pour la quatrième fois depuis 2009.

Depuis son ouverture le 17 septembre, l'exposition Niki de Saint Phalle, qui fermera ses portes le 2 février, a accueilli près de 400.000 personnes.

Une "Nuit Niki"
C'est pourquoi, afin de satisfaire le plus grand nombre de visiteurs, la Réunion des musées nationaux-Grand Palais a décidé d'organiser "LA Nuit Niki". Du 31 janvier à 10h00 au 1er février à 20h00, l'exposition sera ouverte non-stop, soit 34 heures sans interruption. Les préventes sont disponibles dès vendredi sur le site du Grand Palais.

Après "Picasso et les maîtres" en 2009, "Monet" en 2011 et "Edward Hopper" en 2012, c'est la quatrième fois que la Rmn-Grand Palais organise l'ouverture nocturne d'une exposition. Tout le monde connaît les "nanas" de Niki aux formes opulentes et aux vêtements multicolores, mais la rétrospective du Grand Palais donne à voir l'image d'une artiste féministe, torturée, sans concession.

"Calmer le chaos de mon âme"
"Peindre calmait le chaos qui agitait mon âme. C'était une façon de domestiquer ces dragons qui ont toujours surgi dans mon travail", écrivait-elle. À travers les 200 oeuvres et archives réunies par Camille Morineau, commissaire de l'exposition, Niki de Saint Phalle apparaît comme une créatrice radicale, aux avant-postes de son temps, dénonçant violemment la société patriarcale, la religion ou le racisme.

Mais ses "nanas" jubilatoires, réunies dans une même salle, sont bien là. Des femmes puissantes, joyeuses, dynamiques, souvent plus grandes que nature.
Expo Niki de Saint-Phalle : la vidéo officielle du Grand Palais (septembre 2014)