Succès populaire pour le monstre de Kapoor au Grand Palais

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/05/2011 à 16H20
Succès populaire pour le monstre de Kapoor au Grand Palais

Succès populaire pour le monstre de Kapoor au Grand Palais

© Culturebox

Depuis le 11 mai, le public se presse au Grand Palais à Paris pour rentrer dans le ventre du Leviathan, un monstre de PVC finalement bien sympathique. Une oeuvre imaginée par l'artiste anglais Anish Kapoor et qui fascine les visiteurs quelque soit leur âge. A découvrir jusqu'au 23 juin 2011.

Une oeuvre d'art vue de l'intérieur. C'est ce que propose le sculpteur Anish Kapoor au Grand Palais. Une sculpture monumentale qui provoque une émotion avant d'être découverte de l'extérieur. De quoi libérer l'imagination des visiteurs et susciter l'interrogation. Comment est-ce possible ?  Un secret bien gardé. Mais les plus intéressés peuvent trouver quelques éléments de réponses. Marc Sanchez, directeur de la production artistique au Centre national des arts plastiques (Cnap) dévoile 77 images clés du montage sur Facebook. Il n'aura fallu que quatre jours pour installer le monstre rouge. Quant à la maquette de Léviathan, elle est née il y a un an, dans le studio londonien d'Anish Kapoor, laboratoire high-tech de cette star du marché international de l'art. Né à Bombay en 1954, Anish Kapoor est arrivé en Angleterre en 1972.  Il étudie alors au Hornsey College of Art, puis plus tard à la Chelsea School of Art Design. Même si le plasticien travaille à Londres, il retourne fréquemment en Inde. Il est aujourd'hui reconnu pour l'originalité de ses créations inspirées de ses deux cultures, celle du pays où il vit et celle de ses origines orientales. 

- A voir aussi sur Culturebox :
- Gigantesque Kapoor au Grand Palais
- Les sculptures monumentales de Vincent Treu au coeur de la Défense
- Christian Boltanski investit le Grand Palais pour Monumenta