Sculpture de Juan Carlos sodomisé : le directeur du MACBA démissionne

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 25/03/2015 à 12H15
Cette oeuvre de l'artiste Ines Doujak représentant le roi Juan Carlos et la syndicaliste bolivienne Domitila Barrios suscite des débats animés en Espagne

Cette oeuvre de l'artiste Ines Doujak représentant le roi Juan Carlos et la syndicaliste bolivienne Domitila Barrios suscite des débats animés en Espagne

© Lluis Gene / AFP

Le directeur du Musée d'art contemporain de Barcelone Bartomeu Mari a démissionné, a annoncé mardi la presse espagnole. Il avait finalement autorisé l'exposition dans les murs d'une sculpture controversée, après avoir envisagé de la retirer.

Le ministère de la Culture et la Fondation MACBA ont accepté la démission de Bartomeu Mari et annoncé un concours public international pour lui chercher un successeur.
 
Avec le départ de Bartomeu Mari, "le MACBA a décidé d'ouvrir une nouvelle étape de la vie du musée pour que, en tant qu'établissement public, le musée assume la responsabilité d'exposer l'art contemporain, d'offrir une multiplicité de visions, et de susciter des débats critiques sur l'art et la culture", a expliqué le conseiller à la culture de la municipalité de Barcelone Jaume Sirana.
 
Un débat animé en Espagne
 
Dans un premier temps, Bartomeu Mari avait demandé aux commissaires de l'exposition "La bête et le souverain", de retirer une œuvre de l'artiste autrichienne Ines Doujak représentant le roi d'Espagne Juan Carlos en train d'être sodomisé par la responsable syndicaliste bolivienne Domitila Barrios, elle-même sodomisée par un chien.
 
Les commissaires refusant de retirer "Not Dressed for Conquering/Haute Couture 04 Transport", le directeur avait voulu annuler toute l'exposition, suscitant un débat animé en Espagne.
 
Niant toute intention de censure, le directeur du MACBA était finalement revenu sur sa décision et l'exposition a ouvert normalement le week-end dernier.