Sacha Sosno à Beuil, l'hommage d'un village au père de la Tête Carrée

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 08/08/2015 à 11H50
Parmi les concepts qui rendirent Sosno célèbre, les fameuses Têtes Carrées

Parmi les concepts qui rendirent Sosno célèbre, les fameuses Têtes Carrées

© France 3 Culturebox

Après Marseille, c’est au tour de Beuil de rendre hommage au plasticien Sacha Sosno, décédé en décembre 2013 à l’âge de 76 ans. Figure de l’École de Nice, connu pour sa célèbre tête carrée qui abrite la bibliothèque de Nice, Sosno venait se ressourcer dans ce petit village des Alpes-Maritimes. Une exposition baptisée « Regards » y est proposée jusqu’au 12 septembre.

Membre fondateur et actif de l’École de Nice avec Arman et Ben, Sacha Sosno est considéré comme l'un des artistes les plus marquants de la deuxième moitié du XXe siècle. Il pratiquait le concept d’oblitération des visages et des corps, une façon disait-il « de cacher pour mieux montrer ».
 
Né à Marseille en 1937 d’un père estonien et d’une mère niçoise, Sacha Sosno revenait régulièrement dans la région de Nice. Dans les années 80, il acheta avec sa femme Mascha une grange au lieu-dit Bramafan, sur la commune de Beuil. Un lieu isolé où le couple recevait ses amis artistes, architectes, philosophes ou journalistes. Un lieu que Mascha Sosno a accepté de faire découvrir à une équipe de France 3.

Reportage : N. Hugues / D. Delahaye / A. Chardon 

L’artiste était aussi un amoureux de la nature. À Beuil, il avait créé l’association Hierbas Buenas. Son objectif : relancer la culture de plantes médicinales à Beuil, Valberg et Guillaumes et rétablir officiellement les études d’herboriste à la Faculté.

L'exposition proposée à Beuil jusqu'en septembre présente des photographies (la photo a été la première activité de Sosno), sculptures, lithographies, tableaux, ainsi que des documents et photos personnels.

Regards Sacha Sosno

© DR


"Sacha Sosno, Regards" 
Place de l’église à Beuil
Jusqu’au 12 septembre 2015