Les sculptures de Sacha Sosno prennent l'air à Saint-Jean-Cap-Ferrat

Par @Culturebox
Publié le 07/05/2017 à 10H53
La grande vénus bleue de Sacha Sosno dans le jardin de la Paix de Saint-Jean-Cap-Ferrat. 

La grande vénus bleue de Sacha Sosno dans le jardin de la Paix de Saint-Jean-Cap-Ferrat. 

© Capture d'écran France 3 Côte d'Azur

Le plasticien aimait que ses oeuvres sortent des galeries et des musées et soient exposées au vu de tous. Trois ans après sa disparition, son souhait est exaucé : une quinzaine de ses sculptures monumentales sont installées durant tout l'été en plein air, avec la mer en toile de fond. Une expo conçue comme une promenade artistique par la veuve de l'artiste, Mascha Sosno.

Reportage : C. Fazi / F. Tisseaux

"Sortir du ghetto des grandes galeries d'art"

"Pour l'artiste, la sculpture doit entrer dans la ville, sortir du ghetto des grandes galeries d'art. La meilleure galerie pour la sculpture, c'est la rue, c'est la plage, c'est la place" disait Sacha Sosno.

De la sculpture à l'architecture, il n'y avait qu'un pas pour cette figure de l'école de Nice qui a côtoyé Arman et Yves Klein. En attestent ses nombreuses réalisations monumentales comme l'hôtel Elysée Palace de Nice, la "Tête carrée" de la bibliothèque de Nice (la première sculpture habitable) ou "Le guetteur" à Cagnes-sur-mer. 
La Tête carrée de Sacha Sosno qui abrite la bibliothèque de Nice. 

La Tête carrée de Sacha Sosno qui abrite la bibliothèque de Nice. 

© MOIRENC Camille / hemis.fr / Hemis

Inventeur du concept d'oblitération

Trois ans après sa mort, sa veuve, Mascha Sosno, continue de faire vivre son oeuvre et d'expliquer le concept qu'il a inventé : l'oblitération. La plupart des oeuvres de Sosno sont en effet "oblitérées", autrement dit, elles comprennent une ouverture qui permet de voir à travers.

L'idée ? "Cacher pour mieux voir". "J'essaye de vous obliger à imaginer" expliquait Sosno. "Je ne fais que 50% du travail, les autres doivent finir de créer la sculpture." 

sosno port © Capture d'écran France 3 Côte d'Azur


Le sculpteur aurait sans doute adoré l'exposition de Saint-Jean-Cap-Ferrat conçue par sa veuve. Lui qui affirmait que "les statues ont besoin d'air", ses oeuvres sont installées en extérieur, du chemin des arts au jardin de la Paix en passant par le port de la commune azuréenne. Et ses fameuses oblitérations nous permettent d'apercevoir la mer ou la nature à travers ses sculptures. 

sosno 3 © Capture d'écran France 3 Côte d'Azur

Baptisée "Cap Sosno", l'exposition conçue comme une balade artistique est gratuite et ouverte à tous jusqu'au 27 septembre. 
 

affiche cap sosno

 

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !