Les Pritchard’s jouent les iconoclastes à Céret

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/08/2013 à 12H36
Eric et Sabine Pritchard au milieu de leur expo © France 3 / Culturebox

Dans cette ancienne chapelle de la Capelleta à Céret (Pyrénées-Orientales), les Pritchard’s (Eric et Sabine) ont posé leurs sculptures et leurs tableaux, colorés, joyeux, irrespectueux, en un mot rabelaisiens. A voir avec le sourire jusqu’au 31 août.

Reportage : Sébastien Girard, Céline Llambrich et Jean-Yves Olivier
 
Eric Pritchard a quitté le monde parisien de la pub il y a plus de quinze ans. Il est arrivé dans les Pyrénées-Orientales (mer et montagne) pour y découvrir la "vraie vie", celle qui le fait travailler plus dur qu’à Paris mais pour s’amuser.
Des sculptures iconoclastes © France 3 / Culturebox
Alors, il invente des personnages un peu majuscules, des femmes qui ne s’habilleraient pas d’un 36, des hommes bien enrobés, (parait-il plus "confortables" !). Le tout éclatant de bonne humeur. Mais l’humour n’est pas pour autant gratuit, il y a toujours le grain de sable qui vient faire coincer l’ensemble qui avait l’air si bien huilé.
Peut-être qu’une jupe trop courte sur des bas résilles fait fuir un diable en scooter (à moins qu’elle ne l’attire…) mais tout de même, dans une ancienne chapelle ! Et si une madone a l’oreille d’un ange, à l’autre on ignore ce que lui susurre un démon…
Un Diable très pressé... © France 3 / Culturebox
A voir jusqu’au 31 août