Les oeuvres du père Kim En Joong dans un nouvel écrin de lumière

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 18/02/2014 à 11H56
Kim en Joong dans l'ancienne salle du tribunal 

Kim en Joong dans l'ancienne salle du tribunal 

© Richard Brunel

Une centaine de toiles du père Kim En Joong ont trouvé un nouvel écrin : une ancienne salle d'audience du tribunal d'Issoire transformée en galerie d'art, l'Espace Jean-Prouvé. C'est ce lieu lumineux que le prêtre-artiste de renommée internationale a choisi pour accueillir les œuvres de sa donation.

Kim En Joong expose dans le monde entier. Mais c'est à la ville d'Issoire qu'il a choisi de confier une partie de son oeuvre. Après avoir travaillé sur la basilique Brioude et le couvent domicain d'Amber, le prêtre expose à présent dans un troisième lieu en Auvergne, "une région qu'il aime tant".

Ce lieu, c'est l'ancien tribunal d'Issoire, transformé par la ville en une grande galerie d'art contemporain appelé l'espace Jean-Prouvé. Un espace de grande lumière pour accueillir la donation de Kim en Joong, une centaine d'œuvres.

L'installation s'organise sur 4 espaces. Outre la série des 20 peintures sur toile qui forment une composition monumentale de 20 mètres de long et de 4 mètres de hauteur, sont également exposés des éléments peints, des céramiques et des lithographies. 

Reportage : Claude Fallas- Arthur John - Patricia Raclet 
Fils de calligraphe, né en Corée du Sud, le Père Kim En Joong est dominicain. Il a fait ses études à l'école des Beaux Arts de Séoul. C'est en 1965 qu'il découvre le catholicisme et en 1967 qu'il est baptisé. Après son installation en Europe en 1969, il est ordonné prêtre en 1974. Ses toiles sont le point de départ d'une quête du divin, une recherche perpétuelle de la lumière. Et dans sa quête pour en percer les mystères et la beauté, Kim En Joong a été joliment baptisé le "peintre de la lumière".


L'espace Jean-Prouvé
19, rue du Palais
63500 Issoire
Tél. 04 73 55 35 59 
Du mardi au dimanche de 14h à 18h 
Entrée libre