Les "Mues" de Nathalie Menant rendent leur corps aux femmes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/02/2015 à 18H05
"Mues empreintes de femmes" l'exposition de Nathalie Menant réconcilie les femmes et leur corps

"Mues empreintes de femmes" l'exposition de Nathalie Menant réconcilie les femmes et leur corps

© France 3 / Culturebox

Dentelles prisonnières du plâtre, corps malmenés par la maladie ou les accidents de la vie, "Mues" est un hommage aux femmes qui ont souffert. Le nouveau projet de la plasticienne Nathalie Menant met les êtres en apesanteur et réconcilie les femmes avec leur corps. L'exposition est à découvrir à l'Arcades Institute de Tours, jusqu'au 21 février 2015.

"Mues, empreintes de femmes" est une exposition qui explore le corps féminin et la confrontation au regard des autres. La plasticienne Nathalie Menant s'est replongée dans ses souvenirs de petite fille. À la mort de ses grands-mères, elle récupère de la dentelle parce qu'elle est une fille. Une dentelle qu'elle adore et qu'elle exècre. Son travail questionne "ces paradoxes de la contrainte du féminin avec laquelle il faut se construire".

Le reportage de Théophile Mbaka et Yves Lebloa
"Mues" pour alléger les corps cabossés 

Les modèles de "Mues" sont des femmes de l'association JoséphineUne association qui vient en aide aux femmes victimes des accidents de la vie, et qui les aide à se reconstruire. Margo raconte comment la maladie a transformé son corps : "J'ai l'impression que ce corps ne m'appartient pas, pour moi cette mise à nu était une façon de panser mes blessures."

"Mues", c'est aussi et surtout la rencontre entre la plasticienne parisienne et les membres de l'association.

"Mues" de Nathalie Menant à l'Arcades Institute de Tours, en Indre-et-loire