Les fables de La Fontaine contées en sculptures par Gretta Amat

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/08/2016 à 17H31
La cigale et la fourmi, sculpture de Gretta Amat au château d'Avully. 

La cigale et la fourmi, sculpture de Gretta Amat au château d'Avully. 

Des sculptures à l’image des fables de La Fontaine. Le château d’Avully sur la commune de Brenthonne accueille une exposition de la sculptrice Gretta Amat. Un lieu unique tout juste restauré et tenu par deux frères.

Un mélange de grillage et de plaque de métal, qui représente les animaux de Jean de La Fontaine. Les œuvres de la sculptrice Gretta Amat envahissent les jardins du château créant une ambiance qui rappelle les récits d’un autre temps.

Une volonté de partage

L’artiste ne s’en cache pas, ses sculptures racontent une histoire à écouter à plusieurs. "Moi j’ai envie de partager des choses qui font du bien aux yeux, au cœur, à l’âme. J’ai vu des grands-parents raconter les fables à leurs petits-enfants et il y avait cet échange intergénérationnel que j’ai trouvé très intéréssant", raconte-t-elle.
Au rythme de la promenade, s’égrènent les fables de La Fontaine les plus connues comme "La cigale et la fourmi", une des plus marquantes pour Gretta Amat. Une cigale de métal faisant de la trottinette sur une note de musique, va voir son ami la fourmi, qui la rappelle à l’ordre, en vain.
La sculptrice a voulu en représenter d’autres, moins connues du grand public mais le temps et le grand nombre de fables lui ont imposé une limite. "Etant donné que La Fontaine a écrit plus de 273 fables, c’était difficile de toute les représentées", avoue-t-elle le sourire aux lèvres.

Reportage : I. Colbrant / J. Rivet / E. Achard
 

Un lieu unique          

  
Les visiteurs semblent ravis de cette exposition et de ce petit château de Haute-Savoie qui a subi une quarantaine d’années de rénovation. Pour les propriétaires des lieux Pierre et Michel Guyon, les visites représentent une nouvelle aventure. "C’est un métier qui est nouveau pour nous mais très passionnant car nous sommes en contact avec énormément de monde et la majorité des visiteurs sont entièrement satisfaits du lieu. C’est une machine à remonter le temps", expliquent-t-ils.
Selon l’historique du site internet du château, la place forte aurait été construite sur les ruines d’une ancienne villa gallo-romaine datant du 1er siècle. La première famille y est mentionnée dès 1172. Un véritable morceau d’histoire classé monument historique en 1974.

À noter que le château d’Avully accueillera un festival de musique du 19 au 21 août.