Le Turner Prize attribué à Martin Boyce

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 06/12/2011 à 09H19
Le sculpteur Martin Boyce (à gauche) reçoit le Turner Prize des mains du photographe Mario Testino (5 décembre 2011)

Le sculpteur Martin Boyce (à gauche) reçoit le Turner Prize des mains du photographe Mario Testino (5 décembre 2011)

© Scott Heppell / AP / SIPA

Le Turner Prize, qui est attribué tous les ans à un artiste britannique contemporain, a été décerné lundi au sculpteur Martin Boyce. Il a été récompensé pour une oeuvre représentant trois arbres articificiels et une sculpture aérée représentant une immense table de bibliothèque blanche

Commentant son oeuvre, Martin Boyce, 44 ans, basé à Glasgow en Ecosse, a expliqué:  "Il s'agit de se déplacer dans l'espace, il s'agit autant de l'espace créé entre les sculptures que des sculptures elles-mêmes." Son travail consiste en une réinvention moderniste des parcs et espaces publics.

L'artiste a reçu son prix de 25.000 livres (39.000 dollars, 29.000 euros) des mains du photographe de mode Mario Testino, lors d'une cérémonie organisée au Centre baltique pour l'art contemporain de Gateshead dans le nord-est de l'Angleterre, près de Newcastle.

"Do Words Have Voices", une oeuvre de Martin Boyce, exposée au Baltic Art Center in Gateshead à Londres (octobre 2011)

"Do Words Have Voices", une oeuvre de Martin Boyce, exposée au Baltic Art Center in Gateshead à Londres (octobre 2011)

© Scott Heppel / AP / SIPA

Le Turner Prize récompense depuis 1984 un artiste britannique de moins de 50 ans. Il a été régulièrement l'objet de polémiques, par exemple en 1999, quand Tracey Emin a été récompensée en 1999 pour son oeuvre "Mon lit", qui mettait en scène un lit aux draps défaits.

Réputé pour son anticonformisme, il compte parmi ses anciens lauréats des iconoclastes comme Antony Gormley, Damien Hirst et Anish Kapoor.