"Le Penseur" de Rodin, prêté à la Cour européenne de Justice à Luxembourg

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 17/12/2014 à 16H55
"Le Penseur" à la Cour européenne de Justice

"Le Penseur" à la Cour européenne de Justice

© France 3 / Culturebox

Depuis hier, la plus célèbre oeuvre du sculpteur français Rodin trône à l'entrée de la Cour européenne de Justice, à Luxembourg. L'oeuvre a été prêtée par la France pour une période de cinq ans. Tous les pays de la communauté prêtent ainsi temporairement des oeuvres d'art qui sont exposées dans l'enceinte de la juridiction et restent visibles par les citoyens venant assister aux audiences.

Le "Penseur", l'une des oeuvres maîtresses du sculpteur français Auguste Rodin (1840-1917) est installée pour une durée de 5 ans à la Cour européenne de Justice au Kirschberg, Grand Duché du Luxembourg. L'oeuvre y remplace "L'Âge d'Airain", une autre sculpture du même artiste qui y trônait depuis 1975.

Reportage : B. de Butler / R. Elkaïm / G. Chatignoux
Dante
A l'origine, en 1879, le "Penseur" est l'un des éléments de la monumentale "Porte de l'Enfer". A travers cette statue, Rodin avait figuré Dante observant son oeuvre. Il lui avait donné un physique éloigné des conventions attachées à son image. A ce titre, et c'est ainsi que Rodin le commentait en son temps, "Le Penseur" n'est pas un rêveur passif, c'est un créateur en pleine reflexion face à sa création.

Trois ans plus tard, Rodin décidait de donner à son "Penseur" des proportions plus impressionnantes. De 71,5 centimètres, il passait à près de deux mètres de haut.  Sous cette forme, "Le Penseur" existe à plusieurs exemplaires en bronze ou en plâtre.
"La Porte de l'Enfer" telle qu'elle est présentée au musée Rodin à Paris. La première version du "Penseur" y figure, au milieu sous le linteau.

"La Porte de l'Enfer" telle qu'elle est présentée au musée Rodin à Paris. La première version du "Penseur" y figure, au milieu sous le linteau.

© SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA
Rodin et le 11 septembre
Pour l'anecdote, trois oeuvres de Rodin, dont l'une des versions du "Penseur", étaient exposées à New York dans l'une des tours du World Trade Center lors des attentats de septembre 2001. Les trois furent retrouvées dans les décombres souvent très abimées. Celle du "Penseur" a ensuite disparu, très certainement volée.

Par ailleurs, une exposition intitulée "Rodin, l'oeuvre d'une vie" est organisée à Beijing jusqu'au 22 mars 2015. 140 oeuvres en plâtre y reconstituent le parcours artisitique du sculpteur français.