Le Louvre invite le metteur en scène et plasticien Bob Wilson cet automne

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/08/2013 à 19H23
Bob Wilson en 2009

Bob Wilson en 2009

© ANGELIKA WARMUTH/DPA/AFP

Le metteur en scène et plasticien américain Robert “Bob” Wilson sera à l'automne le "grand invité" du Louvre où il présentera des performances et des pièces provenant de sa collection.

C’est entre l’automne et l'hiver, du 11 novembre au 17 février, que Bob Wilson montrera une sélection d'objets variés au Louvre. Art contemporain mais aussi objets trouvés dans la rue ou pièces d'arts premiers, ils constituent pour l'Américain, né en 1941 au Texas, la matière première de son inspiration.

Sous le titre "Living Rooms", sa collection, qui sera présentée dans la salle de la Chapelle du Louvre, cherchera à restituer l'esprit du Watermill Center, le lieu où vit et travaille Robert Wilson à certains moments de l'année. Fondé en 1992 par l'artiste, ce centre situé à Long Island dans l'Etat de New York, est aussi un foyer de recherches sur le spectacle vivant et abrite des résidences d'artistes.

Plusieurs performances inédites en France

Bob Wilson présentera également plusieurs performances, pour la première fois en France, dans l'auditorium du musée. Il interprètera lui-même la "Conférence sur rien" donnée par le compositeur John Cage en 1949 à New York. Christopher Knowles réalisera lui aussi une performance "The Sundance kid is beautiful" en novembre.

Bob Wilson a rencontré Knowles en 1973 : jeune adolescent autiste, il bricolait des collages sonores sur des bandes magnétiques. Il a coécrit le livret d'"Einstein on the beach", opéra de Robert Wilson, Philip Glass et Lucinda Childs en 1979.

Le choix d'inviter Robert Wilson avait été fait par Henri Loyrette, l'ancien président-directeur du Louvre. Il a été confirmé et repris à son compte par son successeur Jean-Luc Martinez. Le programme de performances est présenté en partenariat avec le Festival d'Automne à Paris (du 13 septembre au 12 janvier), qui consacre un grand "Portrait" à Bob Wilson.