Le bestiaire de Marcel Lémar, amoureux des animaux, à Riom

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 18/09/2013 à 18H13
Une des sculptures animalières de Marcel Lémar

Une des sculptures animalières de Marcel Lémar

© France 3 / Culturebox

Le musée Mandet de Riom, dans le Puy-de-Dôme, accueille une exposition consacrée aux sculptures de Marcel Lémar. Cet autodidacte se passionnait pour les animaux. Dans les années 30, il avait mis à profit le tout nouveau zoo de Vincennes pour s'inspirer des bêtes vivantes. Le résultat est un bestiaire frémissant de vie.

Parmi la centaine d'oeuvres de Marcel Lémar (1892-1941) présentée jusqu'au 5 janvier 2014 à Riom, se trouvent les représentations d'animaux souvent oubliés des artistes. La plupart de ses collègues sculpteurs animaliers préféraient travailler des sujets prestigieux telles qu'un lion rugissant ou un éléphant en majesté. Lémar, lui, n'a pas de préférence. À ses yeux, un simple crapaud ou un crocodile présente autant d'intérêt qu'un fauve ou une antilope. Les oeuvres qu'il a laissées sont paradoxalement empreintes d'une extraordinaire humanité.

Reportage : B. Cante, V. Mathieu, A. Bertrand, A. Desprès
Les animaux qu'il a figés ne sont pas victimes de cette immobilité. Le sulpteur a su donner à la pierre l'étincelle de vie qu'il avait captée face à ses modèles. Crapauds, crocodiles, mais aussi singes ou encore ours et lions, ses oeuvres, sculptées ou dessinées portent jusqu'à nous l'amour et la tendresse que Lémar portait aux animaux.

Marcel Lémar, le fou des bêtes
Exposition jusqu'au 5 janvier 2014
Musée Mandet
14, rue de l'Hôtel-de-Ville 
63200 Riom