La Porte du Paradis de Ghiberti de nouveau exposée à Florence

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/06/2012 à 19H38
Détail de la Porte du Paradis de Ghiberti, Florence

Détail de la Porte du Paradis de Ghiberti, Florence

© Antonello Lanzellotto / AFP

La Porte du Paradis, chef-d’œuvre de la Renaissance tout de bronze et d’or réalisé par Ghiberti pour le baptistère de Florence, sera de nouveau exposée au public à partir du 8 septembre, après 27 ans de restauration, a annoncé jeudi le musée de l’œuvre de la Cathédrale de Florence, où elle sera exposée

L'oeuvre, de 5,20 mètres de haut sur 3,10 de large pour 11 centimètres d'épaisseur, fut réalisée de 1426 à 1452 par l'artiste Lorenzo Ghiberti (1378-1455), assisté de collaborateurs du calibre de Donatello, Luca della Robbia ou encore Benozzo Gozzoli. Il y a donc travaillé pendant 27 ans. Elle pèse huit tonnes.

Lorsqu'elle fut dévoilée, Michel-Ange fut tellement frappé par sa beauté qu'il lui donna le nom de "Porte du Paradis", raconte le peintre-architecte Vasari dans ses fameuses "Vies" de peintres.

58 panneaux dorés à l'or fin
La porte est divisée en dix cadres à l'intérieur desquels sont représentées des scènes tirées de l'Ancien Testament. Les dix cadres sont eux-mêmes entourés d'une frise composée de 48 éléments représentant des têtes et des figures entières de prophètes et sibylles, et un autoportrait de l'artiste.

Les deux battants de la porte furent coulés d'un seul tenant, et Ghiberti y apposa ensuite 58 panneaux coulés un à un avant d'être dorés à l'or fin.

"Mise à l'abri en 1943 pendant le Seconde Guerre et endommagée par la grande inondation de 1966, elle fut remplacée par une copie en 1990", explique le communiqué du musée de l'oeuvre de la Cathédrale de Florence, où elle sera exposée. Les métaux se sont oxydés.

La porte se trouvait à l’origine sur le côté oriental du baptistère, en face de la cathédrale. Elle sera désormais exposée dans la cour couverte du musée, situé juste derrière celle-ci. Une vitrine transparente protégera de l’humidité et des variations climatiques le fragile alliage de bronze et d’or.