La Nuit des Soudeurs fait des étincelles sur le port de Ganville

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 08/08/2011 à 09H58
La Nuit des Soudeurs fait des étincelles sur le port de Ganville

La Nuit des Soudeurs fait des étincelles sur le port de Ganville

© Culturebox

Plusieurs centaines de kilos de ferraille et une quarantaine d'artistes prêts à en découdre avec leur disqueuse. La 8ème Nuit des Soudeurs a eu lieu les 6 et 7 août 2011 sur le port de Granville avec pour thème "Le nouveau Réalisme". Le principe est simple : créer sur place en l'espace de deux jours des sculptures à partir de ferrailles de récupération.

La Nuit des Soudeurs est née en 2004 quand un collectif d'artistes a eu l'idée de réutiliser un amas de ferrailles abandonné sur le port de Granville et de créer un événement autour de ce projet. Une association éponyme a vu le jour. Parmi ses membres le directeur artistique Fabien Lefevre. Avec la NDS, ce sculpteur depuis 37 ans veut faire connaître cette soudure "non ordinaire", montrer la créativité et la qualité du travail et puis aussi "impressionner les gens". Il y a également la volonté de défendre le patrimoine industriel et portuaire de Granville, un patrimoine qui est en train de disparaître. Chaque année, le fournisseur officiel de ferraille, le Sirec (qui gère le recyclage et la valorisation des déchets industriels) livre 30 à 40 tonnes de matériau. En 2009, à l'occasion de la thématique "La Ferme", une quinzaine de vieilles machines agricoles avaient été dépecées pour alimenter les délires des soudeurs-créateurs. Une fois leurs créations terminées, elles sont vendues aux enchères à des prix qui restent abordables, allant de 20 à 400 euros.

- A voir aussi sur Culturebox :
- Fabrice Pezon, ferrailleur d'art
- Les arcs de métal de Bernard Venet encadrent Versailles
- Chemin artistique et sculptures aux 4 vents
- El Campesino, nouvelle marionnette géante de la compagnie Royal de Luxe