"L'Air des géants", l'art gonflable redessine le Parc de la Villette

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/09/2015 à 11H25
Le singe géant de Stefan Sagmeister, aussi intitulé "Everybody always thinks they are right".

Le singe géant de Stefan Sagmeister, aussi intitulé "Everybody always thinks they are right".

© MIGUEL MEDINA / AFP

Le Parc de la Villette s’offre une rentrée démesurée : jusqu’au 13 septembre, ses pelouses accueillent "L’Air des géants", une exposition en plein air qui regroupe dix œuvres monumentales en plastique gonflable ou en tissu. Créées par des artistes internationaux et en accès libre, elles interpellent le public par leur côté ludique tout en redessinant les volumes et l'architecture du Parc.

Après Maubeuge en juin dernier, c'est au tour du Parc de la Villette de recevoir ces dix sculptures géantes créées par des artistes internationaux : l’Américain Stefan Sagmeiste (ses singes géants font penser à Baymax, le personnage gonflable du film "Les Nouveaux héros), le sud-coréen Choi Jeong Hwa (qui expose trois créations), le duo britannique formé par Pete Hamilton et Luke Egan alias Pedro Estrellas et Filthy Luker, la compagnie de théâtre Les Plasticiens volants (installée dans le Tarn) et enfin le Belge Johan Muyle.
 
 Reportage : N. Lemarignier / C-M. Denis
Cet "Air des Géants" illustre bien une tendance de l’art contemporain qui voit éclore de plus en plus de créations gonflables et/ou monumentales. Parmi elles, on peut citer les Nanas en PVC de Niki de Saint Phalle, la Monumenta imaginée par Anish Kapoor en 2011 au Grand Palais à Paris (une œuvre gonflable de 34 mètres de haut pour 100 mètres de large) ou plus récemment le très décrié sex-toy géant ou "Plug Gate" de Paul McCarthy installé place Vendôme en octobre dernier.

Modifier les perspectives

Le PVC gonflable offre aux artistes de nouvelles perspectives. C’est aussi un moyen de toucher le public différemment avec des œuvres qui ont un caractère étonnant, ludique, voire attachant. C’est aussi une manière de le confronter avec d’autres volumes. Ses structures monumentales bouleversent en effet nos perspectives habituelles et notre regard sur l’environnement urbain ou naturel. En occupant l’espace de façon démesurée, elles le mettent paradoxalement en valeur.
"About Being Irritated", le robot de Choi Jeong Hwa 

"About Being Irritated", le robot de Choi Jeong Hwa 

© Choi Jeong Hwa
Exposition "L'Air des Géants"
Parc de la Villette
Jusqu'au 13 septembre 
Tous les jours de 11h à 20h30
Accès libre