Johann Georg Pinsel, un sculpteur baroque au Louvre

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/11/2012 à 15H08
Johann Georg Pinsel, Saint Jean, vers 1758, Galerie nationale des beaux-arts Provenance : Hodowica, choeur de l’église

Johann Georg Pinsel, Saint Jean, vers 1758, Galerie nationale des beaux-arts Provenance : Hodowica, choeur de l’église

© Dariusz Blazewski

Les magnifiques sculptures baroques de Johann Georg Pinsel, un artiste méconnu actif au milieu du XVIIIe siècle dans l’actuelle Ukraine, sont à voir au Louvre (jusqu’au 25 février 2013)

En collaboration avec les institutions ukrainiennes, le musée parisien a réuni une trentaine d’œuvres de cet artiste dont le nom signifie "pinceau" en  allemand et dont on connaît mal la biographie. Il serait né vers 1720 et aurait vécu une quarantaine d'années en Galicie, alors territoire polonais. Sa période d'activité dans les opulentes églises baroques de la région  aurait duré une douzaine d'années.

Ses sculptures, pour la plupart en bois polychrome et doré, offrent dans un style extraverti des scènes glorifiant la chrétienté, notamment un "Abraham sacrifiant Isaac" et un "Samson tuant le  lion". Autrefois situées dans le choeur de l'église d'Horowica, elles appartiennent désormais à la galerie des Beaux-arts de Lviv (ouest de l'Ukraine).

Johann Georg Pinsel, Abraham sacrifiant Isaac, vers 1758, Lviv, Galerie nationale des beaux-arts Provenance : Hodowica, choeur de l’église

Johann Georg Pinsel, Abraham sacrifiant Isaac, vers 1758, Lviv, Galerie nationale des beaux-arts Provenance : Hodowica, choeur de l’église

© Dariusz Blazewski
Une magnifique "Saint-Anne" et "Une vierge de la douleur" permettent d’apprécier le talent de ce sculpteur, redécouvert il y a peu.

Les œuvres de Pinsel se distinguent par une gestuelle démonstrative, une expressivité prononcée et une caractérisation très personnelle des draperies.

Négligées par le régime soviétique après 1945, ses oeuvres ont en grande partie été sauvées de la destruction par l'action de Boris Voznitsky, le directeur de la Galerie nationale des beaux-arts de Lviv durant une cinquantaine d'années, décédé en mai dernier dans un accident de la route à l’âge de 86 ans.

Johann Georg Pinsel, Sainte Anne, esquisse, Munich, Bayerisches Nationalmuseum Provenance : esquisse pour la statue de l’église de Monasterzyska

Johann Georg Pinsel, Sainte Anne, esquisse, Munich, Bayerisches Nationalmuseum Provenance : esquisse pour la statue de l’église de Monasterzyska

© Dariusz Blazewski
A l'époque soviétique, les églises étaient transformées en entrepôts pour céréales ou engrais chimiques et les œuvres, pillées, finissaient parfois en  bûche dans des poêles.

"En province, des milliers d'oeuvres d'art, considérées comme dangereuses du point de vue idéologique, étaient confisquées, détruites ou brûlées. J'ai décidé qu'il fallait tout faire pour les sauver", expliquait Boris Voznitsky dans une déclaration publiée dans le dossier de presse.

C’est la première fois que Johann Georg Pinsel est présenté en France.

Johann Georg Pinsel, Un sculpteur baroque en Ukraine au XVIIIe siècle, Musée du Louvre, Paris 1er, Aille Sully
tous les jours sauf mardi, 9h-17h45, nocturnes mercredi et vendredi jusqu'à 21h45
tarifs: accès avec le billet d'entrée au musée, 11€. Gratuit pour tous le premier dimanche de chaque mois

Jusqu'au 25 février 2013