Jeff Koons offre à Paris une oeuvre monumentale, "Bouquet of Tulips", "symbole du souvenir"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 22/11/2016 à 09H26
Jeff Koons et "Bouquet of Tulips"

Jeff Koons et "Bouquet of Tulips"

© Jeff Koons Courtesy Noirmontartproduction

L'artiste américain Jeff Koons a annoncé le 21 novembre qu'il offrira à la Ville de Paris "Bouquet of Tulips", une oeuvre monumentale originale qui se veut "un geste d'amitié entre le peuple américain et le peuple français" et un "symbole du souvenir" après les attentats.

L'oeuvre de dix mètres de haut, en bronze, acier inoxydable et aluminium, encore à produire, représente une main tenant des tulipes multicolores qui "symbolise l'acte d'offrir", a affirmé la star de l'art contemporain devant la presse à l'ambassade des Etats-Unis.
Bouquet of Tulips de Jeff Koons

Bouquet of Tulips de Jeff Koons

© Jeff Koons, Courtesy Noirmontartproduction

"Symbole de souvenir, d'optimisme et de rétablissement"

La sculpture devrait être installée courant 2017 devant le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris et le Palais de Tokyo. Sa production, estimée à 3 millions d'euros, sera financée par le mécénat privé américain et français. "L'oeuvre a été créée comme un symbole de souvenir, d'optimisme et de rétablissement, afin de surmonter les terribles événements qui ont eu lieu à  Paris il y a un an", a assuré Jeff Koons, aux côtés de la maire de Paris Anne Hidalgo et de l'ambassadrice des Etats-Unis en France Jane Hartley.

La main évoque la statue de la Liberté brandissant une torche, cadeau de la France aux Etats-Unis. "On peut aussi penser aux fleurs impressionnistes de Monet, aux fleurs rococo de François Boucher ou de Jean-Honoré Fragonard. Les fleurs symbolisent la vie qui continue", a-t-il ajouté.

L'attachement au principe de liberté

Pour Anne Hidalgo, "que cet immense artiste décide d'offrir à la Ville de Paris l'idée originale d'une oeuvre monumentale, symbolisant la générosité et  le partage, témoigne de l'attachement irrévocable entre notre capitale et les États-Unis".

Pour l'ambassadrice Hartley, cette donation rappelle que "nos deux pays partagent  énormément au niveau politique, économique et culturel mais, plus important encore, que la France et les États-Unis sont profondément attachés au principe universel de liberté".