Hommage à Carrier-Belleuse, le maître de Rodin au Palais Impérial de Compiègne

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/08/2014 à 15H03
"La "Bacchante", l'une des oeuvres majeures d'Albert-Ernest Carrier-Belleuse exposées à Compiègne.

"La "Bacchante", l'une des oeuvres majeures d'Albert-Ernest Carrier-Belleuse exposées à Compiègne.

© France 3 Picardie

Jusqu'au 27 octobre 2014, le Palais Impérial de Compiègne rend hommage à l'un des plus grands sculpteurs du second Empire : Albert-Ernest Carrier-Belleuse. Artiste reconnu et homme d'affaires efficace, il fut aussi le maître d'un génie de la sculpture : Auguste Rodin.

À Paris, son empreinte est partout. Des cariatides du Théâtre de la Renaissance au fronton de la Banque de France en passant par les plafonds de deux pavillons au Louvre... Albert-Ernest Carrier-Belleuse est l'un des artistes les plus prolifiques du second Empire.

Prolifique, mais assez peu connu du grand public. Un "oubli" que le Palais impérial de Compiègne a tenu à corriger à travers l'exposition consacrée à cet enfant du pays.

Reportage : C.Juteau / G.Payen / F.Labigne
Un maître des arts décoratifs
Né en 1824 dans l'Aisne, Albert-Ernest Carrier-Belleuse débute sa carrière par les arts décoratifs. Il dessine candélabres, cheminées et autres pendules pour de riches particuliers. Un goût du commerce qui le conduit à ouvrir l'un des plus grands ateliers de scultpure parisiens, rue de la Tour d'Auvergne. Il y partage son temps entre la création d'oeuvres majeures - dont la plus célèbre, la "Bacchante", qui est aujourd'hui propriété du musée d'Orsay - et la fabrication en série de copies miniatures de ses créations. Une activité lucrative qui lui permet d'employer jusqu'à une cinquantaine de sculpteurs. Parmi ceux-là, un certain Auguste Rodin qui sera son disciple avant de prendre son envol avec le succès que l'on sait.

"Albert-Ernest Carrier-Belleuse, le maître de Rodin" au Palais Impérial de Compiègne, jusqu'au 27 octobre 2014.
Tous les jours sauf le mardi de 10h à 18h.
Tarif : 4,50€ en supplément de l'entrée au château (de 5,50€ à 7,50€).