Gérard Ty Sovann, l'origami version XXL

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/01/2015 à 14H46
L'Arche de Noé de Gérard Ty Sovann installée dans l'Agora de la mairie d'Argenteuil

L'Arche de Noé de Gérard Ty Sovann installée dans l'Agora de la mairie d'Argenteuil

© France 3 Culturebox

Si pour vous l’origami se limite à de jolis petits pliages, il est temps de découvrir les créations de Gérard Ty Sovann. Son truc à lui, c’est l’origami géant. Ses œuvres, des pingouins, girafes et tigres de papier, font parfois plus de 3 mètres de haut ! Elles sont à découvrir jusqu’au 17 janvier à la mairie d’Argenteuil, terre d’adoption de cet origamiste d’origine cambodgienne.

Enfant cambodgien, Gérard Ty Sovann a été initié aux premiers plis de l’origami par sa grand-mère d’origine chinoise. Cet art du pliage est né en Chine, deux siècles après la découverte du papier, avant de se développer au Japon grâce aux moines bouddhistes. A l’origine, l’art de l’origami était réservé aux familles riches car à cette époque, le papier était très onéreux. 

Né en 1944, Gérard Ty Sovann a grandi dans un pays en guerre. Il n’avait pas de jouets et ses premiers plis, il les a faits avec des feuilles trouvées au sol. Une fois maîtrisés les cocottes en papier, les avions et les bateaux, il découvre par lui-même toutes les possibilités de l’origami. De plis en replis, il maîtrise des figures de plus en plus complexes, le tout sans assemblages, sans découpes et sans colle.

Reportage : T. Watine / Y. Dorion / M-P. Susini
Sa plus petite figure : un éléphant plié dans une feuille de 4mm de côté pour lequel il utilise quand même une pince ! La plus grande, qui lui a demandé trois semaines de travail : un lion réalisé dans une feuille de 25m sur 25. Il pesait 130 kg, mesurait 8m de long sur 4m50 de hauteur.
 
Un Jardin d'Eden au livre des records

Aujourd’hui,  Gérard Ty Sovann est exposé dans le monde entier et a même réalisé des décors pour le long-métrage "Montparnasse Pondichéry" d'Yves Robert (2011). Son nom est inscrit dans le livre des records pour un Jardin d’Eden composé de 1500 papiers pliés. « Les pliages que je réalise sont le reflet de mon amour pour la nature et les animaux » écrit Gérard Ty Sovann sur son site. Un amour qu’il essaie de transmettre via son art à travers des ouvrages destinés aux plus jeunes. L’un d’eux est d’ailleurs dédié aux animaux protégés comme le fou de Bassan,  la baleine bleue, le loup ou le Grand Duc (« Origami – Les animaux protégés » aux éditions Didier Carpentier - 2008).

Exposition Gérard Ty Sovann jusqu’au 17 janvier  à L’Agora de l’Hôtel de Ville d’Argenteuil  – 12-14 bvd Léon Feix - ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30 et le samedi de 8h30 à 12h