"Pierre et Lumière" : des monuments du Val de Loire reproduits dans une carrière troglodyte inondable

Par @Culturebox
Mis à jour le 29/12/2016 à 14H57, publié le 29/12/2016 à 14H50
Le sculpteur Philippe Cormand a reproduit plusieurs édifices saumurois

Le sculpteur Philippe Cormand a reproduit plusieurs édifices saumurois

© France 3 / Culturebox

L’une des richesses de Saumur, c’est la pierre de tuffeau. Une exposition de sculpture lui rend hommage ainsi qu’au patrimoine de la région, reproduit en miniatures avec une précision remarquable. Sa particularité : les œuvres sont taillées à même la pierre dans une carrière troglodytique, immergée une partie de l'année.

A quelques mètres sous terre, les visiteurs peuvent découvrir un parc miniature peu commun. Dans une ancienne carrière troglodytique, à Saumur, un sculpteur a reproduit traits pour traits des monuments du Val de Loire dans la pierre. Un patrimoine à découvrir avant la fermeture hivernale de l’exposition, ensuite envahie par les eaux.

Reportage : E. Aubron / G. Rihet / N. Guilbaud

Un travail de précision

Cette exposition unique est le fruit du travail du sculpteur breton Philippe Cormand. Au total, il lui aura fallu trois ans pour réaliser toutes ces reproductions aux détails minutieux. Comme l’explique Stéphane Michon, le responsable de "Pierre et Lumière", l’artiste prend d’abord des repères, des côtes, et travaille aussi à partir de photos : "Il va tracer les contours de sa sculpture, d’abord au crayon, puis à la tronçonneuse comme pour la sculpture sur glace, et on finit par la fraise de dentiste", pour les détails les plus petits et précis.
Les étapes du travail du sculpteur 

Les étapes du travail du sculpteur 

© Culturebox

Le parcours souterrain est original mais aussi éphémère puisque la galerie se retrouve ensuite sous l’eau.  Peu importe car tout a été pensé pour que le site ne s’abîme pas malgré les régulières inondations, de l’installation électrique à l’élaboration des sculptures : rien n’est collé, et la pierre de tuffeau reste intacte une fois l’eau évacuée.

Un hommage aux monuments comme au matériau

Sont ainsi représentés les plus célèbres sites de la région saumuroise, sculptés au sein même de leur propre matériau de construction, le tuffeau. Mise en valeur par des jeux de lumière, l’exposition offre un beau panorama du patrimoine et des constructions d'Anjou et du Val de Loire. Parmi les œuvres, les clochers tors du Baugeois, l’abbaye romane Notre-Dame de Fontevraud, et aussi, clou du spectacle, la Cathédrale Saint-Gatien de Tours, au trentième de sa taille réelle. Sa confection aura nécessité six mois de travail, pour un résultat saisissant de réalisme.
Détail de la Cathédrale Saint-Gatien de Tours sculptée par Philippe Cormand

Détail de la Cathédrale Saint-Gatien de Tours sculptée par Philippe Cormand

© France 3 / Culturebox

Une vingtaine de monuments ou de villes ont au total été représentés, taillés à même la pierre de tuffeau, un matériau notamment utilisé dans la construction de nombreux châteaux de la Loire, dans une cavité troglodyte. Car la région du Saumur en est particulièrement riche, et compterait même environ 1200 kilomètres de galeries souterraines. Certaines conservent des vestiges archéologiques, et d’autres sont aussi utilisées pour les fameux champignons de Paris,  pour certains vins de Saumur, et donc également pour des expositions.

Ce surprenant itinéraire sous terre a été créé en 2000, mais rouvre au public pour la période des fêtes, jusqu’au 2 janvier, avant sa fermeture temporaire. Les enfants peuvent également s’y initier à la sculpture.