Depuis un siècle, Guernesey honore la mémoire de Victor Hugo

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 08/07/2014 à 17H19
Statue de Victor Hugo dans les jardins de Candie Gardens sur l'île de Guernesey

Statue de Victor Hugo dans les jardins de Candie Gardens sur l'île de Guernesey

© PHOTOPQR/LE PARISIEN/OLIVIER BOITET

Le 8 juillet 1914, Guernesey inaugurait une statue à l’effigie de Victor Hugo afin de commémorer le poète exilé sur ses terres. Depuis un siècle, l’empreinte de l’écrivain reste très forte sur l’île. Chaque année des milliers de visiteurs se rendent sur place pour lui rendre hommage.

Ce dimanche 6 juillet, Guerneney célébrait le centenaire de la statue de Victor Hugo. Cette œuvre du sculpteur breton Jean Boucher orne les jardins de Candie Gardens depuis juillet 1914. Elle offre une représentation méditative du poète. Sur son socle, l’inscription « Travailleur de la mer » fait référence au livre qu’il avait dédié « au rocher d’hospitalité et de liberté, à ce coin de vieille terre normande où vit le petit peuple de la mer, à l’île de Guernesey, sévère et douce ».

Equipe : A. Desachy, C. Duponchel et J. Ledoyen


L'exil
Victor Hugo a vécut 15 ans en exil (1855-1870) avec sa famille sur l'île de Guernesey. Ce fut un lieu prolifique pour l’auteur. C’est là qu’il a écrit ses œuvres les plus importantes : Les Contemplations (1956), La Légende des siècles (1859-1883), les Misérables (1862), Les Travailleurs de la mer (1866) et L’Homme qui rit (1869). 
 

Hauteville House, la maison de Victor Hugo où il vécu avec sa famille pendant ses 15 ans d'exil à Guernesey.

Hauteville House, la maison de Victor Hugo où il vécu avec sa famille pendant ses 15 ans d'exil à Guernesey.

© AFP
Hautville House
En 1856, Victor Hugo se porte acquéreur d’une maison, Hauteville House, grâce au succès de son livre "Les Contemplations". Pendant toute cette période d'exil sur l'île anglo-normande, cette demeure est devenu un point de rassemblement pour tous les opposants au régime du Second Empire. En 1927, les descendants du poète ont fait don de sa demeure à la ville de Paris. Restée telle que Victor Hugo l’avait meublée et décorée, elle est aujourd’hui devenue un musée et est ouverte au public six mois par an.
Le salon rouge (Hauteville House)

Le salon rouge (Hauteville House)

© HEMIS.FR
Le salon bleu (Hauteville House)

Le salon bleu (Hauteville House)

© RIEGER BERTRAND / HEMIS.FR
La chambre de Victor Hugo (Hauteville House)

La chambre de Victor Hugo (Hauteville House)

© HEMIS.FR


Hauteville House, 38 rue Hauteville à Saint-Pierre-Port (Guernesey)