Comment "La Défense" veut valoriser ses œuvres d’art

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/07/2015 à 17H14
Les "Personnages Fantastiques" de Miro à La Défense  

Les "Personnages Fantastiques" de Miro à La Défense  

© Capture d'image France3/Culturebox

"La Défense" n’est pas qu’un quartier d’affaires. C’est également un musée d’art contemporain à ciel ouvert. Près de soixante-dix œuvres d’art sont dispersées autour des gratte-ciel du site. Un patrimoine qui fait l’objet d’un vaste programme de restauration pour être apprécié à sa juste valeur.

Defacto, le gestionnaire du quartier d’affaires, investit cinq millions d’euros pour restaurer et mettre en valeur les 69 œuvres d’art installées à "La Défense". Certaines vont être déplacées pour ne plus passer inaperçues.  

Reportage : I .Dupont / I.Audin /A. Le Luhern

Mieux placées pour être mieux vues

Hommes d’affaires, salariés de grands groupes, touristes passent souvent devant les oeuvres d’art de "La Défense" sans les voir. Certaines sont posées au ras du sol, d’autres servent de mobilier urbain. Un gâchis pour Defacto qui a décidé de tout mettre en œuvre pour les rendre plus visibles. Les plus discrètes "vont être déplacées pour être mieux mises en valeur dans l’espace public, explique Marie-Célie Guillaume Directrice générale de Defacto. Ensuite nous allons les éclairer, puis nous allons disposer devant chaque œuvre d'une explication en trois langues, français, anglais et mandarin car nous avons beaucoup de touristes chinois qui viennent à La Défense".
"La danse" de Shelomo Selinger

"La danse" de Shelomo Selinger

© Capture d'image France3/Culturebox

Le « Pavillon des points de vue »

Le chantier vient de commencer et devrait durer jusqu’à la fin de l’année prochaine. Une œuvre éphémère et mobile accompagne cette phase de restauration. Il s’agit du « Pavillon des points de vue » de l’artiste Alain Dublex. Ce promontoire permet aux passants de voir les œuvres restaurées cachées par des palissades. Il surplombe pour l’instant la statue « La Défense de Paris » de Louis-Ernest Barrias, actuellement en rénovation.  
La statue "La défense de Paris" en cours de rénovation 

La statue "La défense de Paris" en cours de rénovation 

© Capture d'image France3/Culturebox
De César à Miro, un musée à ciel ouvert
C’est une exceptionnelle collection d’oeuvres d’art qui entoure les tours de « La Défense ». Elles ont été installées progressivement de la création du site en 1958 aux années 2000. Seule la statue  « La Défense de Paris » qui a donné son nom au quartier était là avant (1883). Les soixante-neuf œuvres sont pour la plupart en extérieur. On en trouve toutefois plusieurs à l’intérieur du centre commercial des "Quatre Temps" ou dans la gare RER. Beaucoup d’oeuvres implantées au pied des gratte-ciel sont des sculptures monumentales. On dénombre également plusieurs fontaines, des camouflages de cheminées d’aération ou même du mobilier urbain.
"Le pouce " de César

"Le pouce " de César

"Le Stabile" de Calder, "Les personnages fantastiques" de Miro et "Le pouce" de César sont les trois stars de la Défense. La dernière œuvre ayant rejoint la collection est une création de Richard Serra, "Slat", installée en 2007 à l’occasion de l’exposition "Monumenta" au Grand Palais.