"Carapaces et sortilèges", les insectes en bronze de François Chapelain-Midy maître de la sculpture animalière

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/05/2017 à 16H54, publié le 18/05/2017 à 16H15
Sculpture de François Chapelain-Midy

Sculpture de François Chapelain-Midy

© François Chapelain-Midy / Espace culturel Saint-Pierre des Minimes, Compiègne

François Chapelain-Midy, sculpteur de renom, a consacré sa vie aux insectes. Des petites bêtes qu’il a sculptées dans du bronze. A Compiègne, l’Espace culturel Saint-Pierre des Minimes expose ses œuvres, dix ans après son décès.

"Carapaces et sortilèges" propose une rétrospective des œuvres de François Chapelain-Midy décédé en 2007. Une exposition itinérante qui, après avoir été présentée l’été dernier en Suisse, est ce printemps accueillie à Compiègne jusqu’au 4 juin 2017.

Reportage :  Y. Malgras / J. Arrignon / F. Desgardins

Des p'tites bêtes sublimées 

De son vivant, François Chapelain-Midy a reçu de nombreux prix pour ses sculptures animalières et a exposé dans des musées prestigieux. Aujourd’hui, sa veuve continue de faire vivre son œuvre en organisant régulièrement des expositions. "Carapaces et sortilèges" propose au public de découvrir 34 sculptures. Des coccinelles, des scarabées en bronze, patinés et ciselés, allant du brun au vert, aux formes épurées. "La démarche de François était de retirer tout ce qui était pattes, poils. Tout ce qui pique et tout ce qu’en général les gens n’aiment pas trop. Pour garder une forme que l’on peut penser abstraite, mais qui est, en fait, très proche de la réalité", explique Mireille Chapelain-Midy.   
Sculpture de François Chapelain-Midy

Sculpture de François Chapelain-Midy

© François Chapelain-Midy / Espace culturel Saint-Pierre des Minimes, Compiègne

De taxidermiste à sculpteur animalier 

Passionné de nature depuis son plus jeune âge, François Chapelain-Midy s’est toujours intéressé aux insectes, qu’il a appris à observer aux côtés de son père, le célèbre peintre Roger Chapelain-Midy. "L’insecte est un monde qui me fascine complètement, qui est d’une richesse étonnante, d’une diversité fabuleuse" confiait-il en 2001 lors d’une interview à France 3. Avant de magnifier ces petites bêtes souvent mal-aimées, François Chapelain-Midy a suivi des études d’art à l’Ecole Boulle, puis il a débuté sa carrière comme taxidermiste. Il s’est ensuite tourné vers la restauration de minéraux et d’art primitif. Ses talents de sculpteur et de décorateur l’orientent ensuite vers le milieu du 7e art (La Belle Noiseuse, Germinal, La Sentinelle…), avant de travailler à la conception du Parc Océanique Cousteau ou encore de l’Aquarium de la Cité des Sciences de la Villette à Paris. François Chapelain-Midy a réalisé ses insectes parallèlement à ces activités de sculpteur dans le spectacle.  
Sculpture de François Chapelain-Midy

Sculpture de François Chapelain-Midy

© François Chapelain-Midy / Espace culturel Saint-Pierre des Minimes, Compiègne

 

L'Espace culturel Saint-Pierre des Minimes propose également une conférence autour des insectes le samedi 20 mai à 20h30 avec Claire Villemant, chercheur au Musée d'Histoire Naturelle de Paris.

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !