Cagnes-sur-Mer : le nu qui divise

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/05/2013 à 11H32
"Fluide" de Jean-Michel Lavarenne

"Fluide" de Jean-Michel Lavarenne

© France 3 / Culturebox

« Fluide », une statue de femme nue installée à Cagnes-sur-Mer divise la population locale. L’œuvre de Nicolas Lavarenne ne fait mystère d’aucun détail de la féminité de son modèle. Installée pour un an à six mètres cinquante de hauteur, bras et jambes largement écartés, elle provoque stupeur ou admiration mais ne laisse pas indifférent.

Elle fait face à la mer. « Fluide », statue de femme nue dans la droite ligne des œuvres passées de Nicolas Lavarenne est assise sur un petit siège, mais il faut bien regarder pour s’en rendre compte. Elle est belle, nue et figée dans un envol qui transcende sa féminité évidente. Donc, elle choque. Une pétition a été initiée par des citoyens de Cagnes qui en réclament le retrait.

Reportage : C. Rolland  E. Jacquet, J. Gross 
 
Comme souvent chez Lavarenne, la représentation du corps est à la fois triomphante et symbolique. Il n’y a jamais loin entre ses corps d’hommes ou de femmes en plein accomplissement solaire et la figure christique de la souffrance crucifiée. Conscient et inconscient se trouvent donc réunis en une seule œuvre, suffisamment en tout cas pour provoquer des oppositions presque réflexes. En tout cas prévisibles. Mais n’est-ce pas aussi à ces réactions passionnées qu'il provoque qu'on reconnait le caractère d'un artiste ?