Bernard Copeaux, sculpteur sur bouse

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/05/2013 à 15H35
Bernard Copeaux dans son atelier

Bernard Copeaux dans son atelier

© France 3/Culturebox

L'artiste lorrain Bernard Copeaux sculpte ses oeuvres dans un matériau naturel et inattendu : la bouse de vache. Il inscrit sa démarche dans une relation avec la matière naturelle, telle qu'il l'a vue exploitée au quotidien dans la société indienne. Loin d'être la lubie d'un artiste en mal de sensation sa démarche participe d'un lien avec la nature et la tradition.

C'est une bouse ! Cette exclamation qu'on entend régulièrement dans les expositions artistiques trouve pour une fois une acception positive. Le sculpteur lorrain Bernard Copeaux a en effet choisi de travailler une matière naturelle que l'on trouve a profusion dans nos campagnes : la bouse de vache.
La bouse : un trésor
Cette matière méprisée dans nos contrées est pourtant un vrai trésor sous d'autres latitudes. Copeaux a voyagé en Inde et il a vu à quel point la bouse de vache, déjection d'un animal sacré, est valorisée. Dénuée d'odeur déplaisante, elle sert à crépir les murs. Transformée en galettes sèches, elle est utilisée comme combustible et sert à chauffer la nourriture.
Galettes de bouse séchées au soleil pour être utilisée en tant que combustible pour la cuisine . Bénarès, Inde.

Galettes de bouse séchées au soleil pour être utilisée en tant que combustible pour la cuisine . Bénarès, Inde.

© Jean-François Lixon

Noblesse de la bouse
La bouse de vache n'est pas un excrément "sale". La vache ne se nourrissant que de végétaux et disposant d'un système digestif particulier, ses déjections n'ont ni la texture ni la puanteur des excréments d'animaux carnivores ou omnivores. Elle peut être travaillée comme la terre mais porte d'autres symboliques. Fertilité, lien avec le végétal et l'animal, la matière première est issue de la vie et en est aussi le lieu à travers les bactéries et insectes qu'elle peut abriter.

Monocolore
Le choix de la bouse comme unique matière donne une unité de ton à toute l'oeuvre du sculpteur lorrain. Son inspiration dans les formes et le traitement est cependant très diverse. Certaines de ses pièces évoquent l'art traditionnel africain ou indien.