Au Qatar, une sculpture de Richard Serra installée en plein désert

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/04/2014 à 10H31
"East-West/West-East", une installation permanent de l'artiste américain Richard Serra dans le désert du Qatar (avril 2014)

"East-West/West-East", une installation permanent de l'artiste américain Richard Serra dans le désert du Qatar (avril 2014)

© Victoria Baux / AFP

Une installation du sculpteur américain Richard Serra a été inaugurée mardi soir au Qatar, en plein désert. Il s'agit d'une commande de la sœur de l'émir, cheikha Al-Massaya Bint Hamad Al-Thani, qui veut faire du pays un grand centre artistique.

L'installation permanente, baptisée "Est-ouest / Ouest-est" et composée de quatre plaques d'acier de 15 mètres de haut, est située à une soixantaine de kilomètres de Doha et n'est accessible par aucune route asphaltée.
 
Richard Serra : "J'ai aimé ce désert"
"Cheikha Al-Mayassa m'a demandé si je pouvais construire une oeuvre dans le désert. Je me suis rendu dans plusieurs endroits avec un bédouin et j'ai aimé ce désert", a expliqué Richard Serra, connu pour ses sculptures en métal, en acier et en plomb. Ces plaques "connectent les mers situées à l'est et à l'ouest de ce paysage", a ajouté l'artiste, dont une exposition doit s'ouvrir mercredi à Doha.
 
Cheikha Al-Mayassa, qui dirige l'Autorité des musées du Qatar (QMA), aspire à faire du richissime émirat gazier du Golfe un centre artistique majeur. Elle a été désignée comme la personnalité la plus influente dans le monde de l'art contemporain en 2013 par le magazine londonien Art Review, selon lequel elle dépense à la tête du QMA environ un milliard de dollars sur le marché de l'art.
 
Une statue de Zidane jugée contraire aux préceptes de l'islam
C'est à son initiative qu'un ensemble de sculptures géantes de l'artiste britannique Damien  Hirst, retraçant les étapes de la gestation de l'être humain de la conception à la naissance, a été installée en octobre devant un centre médical. L'oeuvre, intitulée "Le voyage miraculeux", est composée de 14 statues monumentales en bronze de 4,8 à 10,7 mètres de haut, qui pèsent entre 9 et 28 tonnes.
 
L'autorité des musées du Qatar a cependant dû démanteler à l'automne dernier une immense statue d'Adel Abdessemed immortalisant le "Coup de tête" de Zinédine Zidane contre l'Italien Marco Materazzi en finale du Mondial-2006.
 
Lors de son exposition à Paris, la statue avait suscité une polémique sur les valeurs du football. Au Qatar, elle a provoqué une campagne dénonçant une idolâtrie interdite par l'islam. Les formes abstraites de Richard Serra ne devraient pas poser le même problème.