"Anima (Ex) Musica" : l'exposition qui transforme les instruments en insectes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/04/2016 à 16H57
Anima (ex) Musica à l'écomusée de Rennes redonne vie à d'anciens instruments de musique dans le corps d'insectes géants

Anima (ex) Musica à l'écomusée de Rennes redonne vie à d'anciens instruments de musique dans le corps d'insectes géants

© France 3 / Culturebox

L'exposition Anima (ex) Musica de l'écomusée de Rennes propose jusqu'au 30 avril 2016 un parcours insolite où les instruments de musique deviennent des insectes animés. Imaginée par trois plasticiens, elle invite le public à suivre les secrets de fabrication d'une créature hybride : un animal qui aurait croisé un piano, une trompette ou une mandoline.

Mathieu Desailly, Vincent Gadras et David Chalmin trois plasticiens du Collectif "Tout Reste à Faire" ont décidé de redonner vie aux vieux instruments de musique, sous la forme d'une sculpture mécanique instrumentale en mouvement.
Pour les voir s'ébattre en toute liberté, rendez-vous à l'exposition "Anima (ex) Musica" de l'écomusée de Rennes.  

Reportage : Thierry Bréhier et Pascal Cosset

Recyclage ou réincarnation de l'instrument 

Dans l'une des salles sombres de l'écomusée de Rennes une araignée géante aux huit pattes articulées s'anime doucement lorsqu'un visiteur s'approche. Rien à voir avec un insecte mortel rencontré dans le désert saharien, cette bestiole-là est totalement inoffensive et entièrement créée de matériaux nobles. 

"C'est la combinaison de six instruments, une mandoline, un ukulélé, deux synthétiseurs, trois trompettes, un piano et des éléments d'étouffoir de piano", détaille Mathieu Desailly, le papa de l'animal.
Mathieu Desailly et son araignée musicale 

Mathieu Desailly et son araignée musicale 

© France 3 / Culturebox

Petite bête devenue grosse

Amoureux de la musique et de la nature, les deux plasticiens se sont lancés dans une entreprise de recyclage, ou de réincarnation de ces instruments de musique à bout de souffle, avec à l'arrivée, ces insectes, et autres arthropodes.

"C'est l'instrument qui nous emmène vers un insecte particulier ou nous en fait découvrir de nouveaux", explique Vincent Gadras lors de la fabrication du corps cylindrique d'un méloé à base de fûts de batterie. 
Le Mélolé d'origine va renaître des fûts d'une ancienne batterie

Le Mélolé d'origine va renaître des fûts d'une ancienne batterie

© France 3 / Culturebox

Le chant des sirènes 

Scarabée, sauterelle, araignées, les mécanismes s'animent, en micro-déplacements, vibrations, ondulations, ouvertures et fermetures, livrant une partition musicale spécialement composée pour chaque sculpture et les instruments utilisés pour sa fabrication. La métamorphose se double d'une renaissance sonore.
Anima (Ex) Musica jusqu'au 30 avril 2016 à l'écomusée de Rennes

Anima (Ex) Musica jusqu'au 30 avril 2016 à l'écomusée de Rennes

© France 3 / Culturebox


Les trois plasticiens accueillent jusqu'au 10 avril 2016 les curieux à venir observer la création d'un cinquième insecte-instrument en performance à l'Ecomusée de Rennes