André Robillard, figure de l'art brut, crée des armes pour "tuer la misère"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/10/2015 à 13H01
Les fusils mitrailleurs d'André Robillard exposés à la Grand'Rue à Poitiers.

Les fusils mitrailleurs d'André Robillard exposés à la Grand'Rue à Poitiers.

© France 3 / capture d'écran

La Galerie d'Art Contemporain "Grand'Rue" à Poitiers présente jusqu'au 17 octobre une exposition consacrée aux créations d'André Robillard, figure incontournable de l'art brut. Une exposition qui rassemble les pièces emblématiques de l'artiste autour de ses 3 thèmes de prédilection : fusils et pistolets, domaine spatial et animaux.

Reportage : G. Cazassus / R. Gasiorowski / D. Vador /
 
André Robillard, sculpteur, dessinateur et musicien fut révélé par Jean Dubuffet, alors qu'il était interné dans un asile psychiatrique près d'Orléans. 
Pour sortir de son enfermement, André Robillard échafaude à 33 ans, une véritable échappatoire en inventant sans cesse de nouveaux objets, fruits d'une passion et d'une imagination intarrisables. Fusils-mitrailleurs, machines spatiales et animaux exotiques vont principalement constituer une oeuvre puissante et sincère. Une oeuvre entièrement issue de matériaux provenant d'objets du quotidien. Pièces de bois récupérées, ampoules usagées, boîtes de conserve, tissus, tuyaux en plastique et barres de métal s’assemblent à l’aide de scotch et de fil de fer.
 
10 ans de travail et de rencontres ont été nécessaires au galeriste poitevin Antoine Hyvernaud pour rassembler des pièces déterminantes du sculpteur André Robillard. Parmi les objets présentées à la galerie "Grand'Rue", sculptures de Youri Gagarine, Neil Armstrong, la chienne Laïka, fruits de sa passion pour l'espace ; fusils et pistolets pour "tuer la misère" (dixit l'artiste) et animaux exotiques révèlent incontestablement un art spontané, dénué de toutes prétentions culturelles et sans démarche artistique intellectuelle comme le définissait Jean Dubuffet lui-même.

A noter que cette exposition sera visible à l'Outsider Art Fair à Paris du 22 au 25 octobre puis sera dans la Galerie Nicaise, boulevard Saint-germain du 12 novembre au 31 décembre 2015.