Scopitone fait battre Nantes au rythme des musiques électroniques

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 17/09/2009 à 14H38
Scopitone fait battre Nantes au rythme des musiques électroniques

Scopitone fait battre Nantes au rythme des musiques électroniques

© Culturebox

Scopitone. Non ce n'est pas le titre d'un rassemblement de nostalgiques des années 60. Scopitone, c'est le nom d'un festival des musiques électroniques, qui se déroule depuis 8 ans à Nantes. Du 16 au 20 septembre 2009, les spécialistes de l'électro et du numérique seront présents dans 7 lieux différents de Nantes.

En 8 ans, Scopitone a réussi à s'imposer dans le paysage de la culture électronique, en misant sur la qualité et une ouverture maximale vers le public. Depuis 2007, le festival a investi plusieurs lieux de la ville, à l'image des Nuits Sonores de Lyon. Pour le cru 2009, les organisateurs ont veillé à ce que le fond s'adapte à la forme. En clair : selon le site, on choisit la prestation culturelle qui lui correspondra le mieux. Cédric Huchet, l'un des programmateurs le reconnaît : " On cherche à dépasser la tapisserie en fond de scène et le collage vidéo pour proposer au public des créations innovantes". Côté affiche, il y a du beau monde : l'incontournable Laurent Garnier, Vitalic, Boys Noize mais aussi les nantais de Sexy Sushi et Beat Torrent. Et celui que Les Inrocks appelle "L'homme aux voix d'or ", Fredo Viola. Le célèbre magazine n'hésite pas à dire que le premier album de cet américain est "un chef d'oeuvre". C'est lui qui inaugurera le festival avec une performance de 20 minutes. Ca promet...

Site de l'IRMA dédié aux musiques actuelles.
L'ADAN, Association pour le Développement de l'Art Numérique

Lire l'article sur france3.fr