Robert Combas : son univers déjanté dans l'écrin cossu du château de Chamarande

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/08/2017 à 17H12, publié le 18/08/2017 à 16H54
Combas à Chamarande © Robert COMBAS à CHAMARANDE - Vidéo Youtube

Désinvolte, contestataire, Robert Combas reste l’un des artistes français les plus prisés. Sa "figuration libre" investit tout l’été le château de Chamarande (Essonne). Aucune pièce n’est épargnée, aucun recoin n’est laissé de côté. Tableaux mais aussi meubles, tapis, tables, quand l’art devient total. Combas, l'éternel révolté : "Ce que je veux c'est foutre la merde dans le bon sens du terme".

Une rétrospective venait à peine de lui être consacrée à la galerie Lambert d'Avignon. Aujourd'hui, changement de lieu, changement d'époque : le château de Chamarande et ses belles pierres du XVIIe siècle. Le lieu idéal pour l'iconographe à l'imagination débordante. Hors norme, fantaisiste, son exposition "Meubles de circonstance, complètement déjantés" vogue de la bande dessinée à l'érotisme, des couleurs vives aux tonalités plus sombres. Le style change, étonne, détone, comme pour montrer que l'art est une perpétuelle re-création, que le peintre-rockeur des années 1980 est bel et bien encore présent.

Reportage France 3 Paris Île-de-France : P. Sorgues / M. Laban / Y. Zysman / L. Comiot

"Je ne suis pas d'accord avec cette société depuis que je suis né"

Ses dessins sont faussement enfantins, sa peinture est libre et inspirée. Dès son entrée aux Beaux-Arts de Montpellier en 1975, Robert Combas propose une esthétique novatrice. Prenant le contre-pied de l'art conceptuel, l'enfant de Sète réfléchit à l'utilisation de l'espace et de la couleur, offrant une nouvelle voie à la figuration. Avec Ben et Di Rosa, ils lancent une esthétique novatrice, la "figuration libre" qui révolutionnera l'art dans les années 1980. En parallèle, le jeune Combas forme un groupe de rock avec Ketty et son ami Buddy, les "Démodés". Prenant le parti pris de la figuration, Combas veut nous dire quelque chose de ce monde, de cette société avec laquelle il n'a jamais été d'accord.

Je ne suis pas d'accord avec cette société depuis que je suis né. Moi, ce que je veux c'est foutre la merde dans le bon sens du terme. A un moment donné on est obligé d'être radical pour pouvoir continuer à vivre et aussi à faire marcher les choses.

Robert Combas

Combas à Chamarande

Le domaine de Chamarande, un cadre inattendu pour une exposition "déjantée". Combas travaille sur place, s'inspirant de l'architecture et de l'ambiance des lieux. Sa compagne depuis 30 ans, Geneviève Boteilla est présente et exprime ce qui définit le mieux selon elle Robert Combas : "la liberté. C'est un artiste qui n'a aucune stratégie. Il est juste dans l'instant, dans l'impulsion et puis parfois, il a des impulsions destructrices. La création, la destruction, ça va souvent ensemble."

  • Robert Combas 1
  • Robert Combas 2
  • Robert Combas 3
  • Robert Combas 4
  • Robert Combas 5
  • Robert Combas 6
  • Robert Combas 7
  • Robert Combas 8
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • Robert Combas 1

    © Robert COMBAS à CHAMARANDE - Vidéo Youtube Robert Combas 1

  • Robert Combas 2

    Robert Combas 2

  • Robert Combas 3

    Robert Combas 3

  • Robert Combas 4

    Robert Combas 4

  • Robert Combas 5

    Robert Combas 5

  • Robert Combas 6

    Robert Combas 6

  • Robert Combas 7

    Robert Combas 7

  • Robert Combas 8

    Robert Combas 8