Yves Salaün, photographe et témoin du quotidien des migrants

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/10/2016 à 15H25
Photo de Yves Salaün dans un camp de migrants

Photo de Yves Salaün dans un camp de migrants

© Yves Salaün

Yves Salün est un jeune photo-reporter, qui, depuis un an, sillonne partout en Europe les camps de réfugiés. Il y saisit des instants de vie, qui en disent souvent long sur les conditions de (sur)vie et le quotidien des milliers de migrants qui s'y entassent dans des conditions plus que précaire. Des clichés pour témoigner de la réalité. Utile, pense-t-il pour les historiens de demain.

Reportage : France 3 Atlantique / V. Pretot / T. Chapuzot / S. Renault
Vintimille, la Grèce, Calais... depuis un an, le photo-reporter Yves Salün va à la rencontre des migrants. Pas en quête de sensationnalisme mais pour témoigner de la réalité de notre époque. De cette crise migratoire qui pousse des milliers de gens à fuir des pays en guerre ou des dictatures, dans lesquels ils craignent pour leurs vies. Des hommes, des femmes et de nombreux enfants s'entassent dans des camps de fortune en attendant des jours meilleurs. En transit en Italie, en Grèce ou en France, certains tentent ensuite l'impossible pour rejoindre d'autres terres, comme la Grande-Bretagne, où ils espèrent un avenir plus serein. 

Témoin de son époque

Installé en Charente-Maritime, Yves Salaün ne reste pas longtemps en place. Il a, pense-t-il un rôle de messager à jouer pour les générations futures. 

J'ai besoin d’amener un témoignage et il faut multiplier les témoignages. C'est comme ça que l'on fait les livres d'Histoire, que les historiens arrivent à avoir une histoire juste, en montrant des preuves de ce qui se passe.

Yves Salaün