Visa pour l'image : l'Américain Tyler Hicks primé pour ses photos à Nairobi

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/09/2014 à 15H35
Sept. 21, 2013. A woman tried to shelter children from gunfire by Somali militants at the Westgate mall in Nairobi, Kenya, in an attack that killed more than 70 people. Tyler Hicks made this photo from a floor above, in an exposed area where the police feared for his safety.

Sept. 21, 2013. A woman tried to shelter children from gunfire by Somali militants at the Westgate mall in Nairobi, Kenya, in an attack that killed more than 70 people. Tyler Hicks made this photo from a floor above, in an exposed area where the police feared for his safety.

© Tyler Hicks 2013 - The New York Times

Le photographe américain Tyler Hicks, qui travaille pour le New York Times, a reçu samedi soir le "Visa d'or News" doté de 8.000 euros à Visa Pour l'Image. La 26e édition du Festival international de photojournalisme l'a récompensé pour ses clichés pris dans un centre commercial de Nairobi (Kenya) visé par un commando terroriste en septembre 2013.

Installé au Kenya, Tyler Hicks, 45 ans, avait couvert l'attaque terroriste qui avait fait au moins 67 morts dans le "Westgate Mall" de Nairobi, entre les 21 et 24 septembre 2013.

Il y avait capturé des moments saisissants, en suivant notamment les policiers dans les allées et les escalators de la galerie marchande à la recherche de membres du commando terroriste. Il a obtenu le Prix Pulitzer 2014 pour ses clichés.

"A mon arrivée (sur les lieux du massacre de Nairobi), j'ai pensé qu'il s'agissait d'un vol", a raconté Tyler Hicks au British journal of photography. "Il y a un taux important de crime à Nairobi, et les vols et fusillades sont très courants dans certaines parties de la ville. Mais lorsque j'ai atteint le centre commercial, j'ai vu beaucoup de gens courant, terrifiés. Je pouvais voir que beaucoup d'entre eux avaient ce qui semblait être des blessures par balles. C'est à ce moment là que j'ai réalisé qu'il s'agissait clairement d'une execution... Les responsables étaient prêts à tout pour faire passer leur message."
   
Dans la catégorie magazine, le festival de Perpignan, qui se poursuit jusqu'au 14 septembre, a récompensé Guillaume Herbaut (Institute) pour un reportage en Ukraine, de la place Maïdan de Kiev à la région du Donbass (est).
   
Le festival a également distingué le photographe américain Eugene Richard, 70 ans, pour l'ensemble de sa carrière avec un "Visa d'or d'honneur".
Deux cosaques sur une barricade défendue par des militants pro-européens à côté de la place de l’Indépendance. Kiev, Ukraine, 9 décembre 2013. L'auteur, Guillaume Herbaut, a été récompensé dans la catégorie magazine à Visa pour l'Image 2014.

Deux cosaques sur une barricade défendue par des militants pro-européens à côté de la place de l’Indépendance. Kiev, Ukraine, 9 décembre 2013. L'auteur, Guillaume Herbaut, a été récompensé dans la catégorie magazine à Visa pour l'Image 2014.

© Guillaume Herbaut / Institute
D'autres prix complètent ce palmarès de l'édition 2014 :

- Visa d'or de la presse quotidienne : la photographe finlandaise Meeri Koutaniemi (quotidien finlandais Helsingin Sanomat) pour ses photos sur les mutilations génitales féminines au Kenya.
- Prix de la Ville de Perpignan Rémi Ochlik : Maxime Dondyuk pour son travail sur l'Ukraine.
- Visa d'or France 24-RFI du web-documentaire : "Le grand incendie" de Samuel Bollendoff et Olivia Colo, sur les immolations par le feu en France.
- Visa d'or humanitaire du Comité international de la Croix-Rouge : William Daniels (Panos Pictures) pour son travail sur la crise humanitaire en Centrafrique.
- Prix Canon de la femme photojournaliste : Viviane Dalles (Signature) pour son projet sur les mères adolescentes en Thiérache.
- Prix Pierre et Alexandra Boulat : Kosuke Okahara qui a travaillé sur la drogue en Colombie.
- Prix ANI - Pixpalace : Frederik Buyckx.