Visa pour l'Image. Ferhat Bouda: un plaidoyer en images pour le peuple berbère

Par @Culturebox
Mis à jour le 04/09/2017 à 12H53, publié le 04/09/2017 à 12H14
L'une des photos de Ferhat Bouda à Visa pour l'Image

L'une des photos de Ferhat Bouda à Visa pour l'Image

© Ferhat Bouda / Vu

Jusqu'au 17 septembre 2017 à Perpignan, le festival Visa pour l'Image propose "Berbères au Maroc, une culture en résistance", une exposition des photos de l'Algérien Ferhat Bouda, de l'agence Vu. Lui-même Berbère, il a travaillé dans deux villages marocains et entend montrer le sens de la solidarité et de la tolérance de ce peuple, le sien, en danger de disparition.

Aujourd'hui, pour ne pas disparaître, un peuple, en l'occurrence le peuple berbère, se doit d'exister dans le monde numérique. C'est l'un des messages que Ferhat Bouda, photographe de l'agence Vu, veut faire passer à l'occasion de son exposition programmée jusqu'au 17 septembre 2017 à Visa pour l'Image, l'évènement photographique annuel de Perpignan. "Berbères au Maroc, une culture en résistance" est composée de photos en noir et blanc prises exclusivement dans deux villages berbères du Maroc. 

Reportage : France 3 Pays Catalan M. Tamon / F. Savineau / V. Portela-Rosa
Ce peuple berbère dont la diaspora est disséminée dans neuf pays présente des vertus de tolérance et de solidarité menacées par l'uniformisation dont sont partout victimes les minorités. Le travail de Ferhat Bouda se veut un acte de résistance : oui, malgré la mondialisation, l'arabisation de force et la menace que fait peser l'islamisme radical, oui, il est possible d'enrayer l'éradication d'une culture millénaire ouverte et humaniste. Les Berbères se nomment eux-mêmes les "Amazighs" soit les "hommes libres".