Une exposition photo rend hommage à la journaliste Camille Lepage

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 28/11/2014 à 17H22
Camille Lepage pose avec un danseur le 6 octobre 2013 au stade de Bangui, en République centrafricaine.

Camille Lepage pose avec un danseur le 6 octobre 2013 au stade de Bangui, en République centrafricaine.

© Sylvain Cherkaoui / Sipa

Six mois après la mort de la photojournaliste Camille Lepage lors d'un reportage en République Centrafricaine, Angers lui rend hommage au travers d'une exposition "rétrospective" présentée jusqu'au 28 décembre au Grand théâtre de la ville, dont elle était originaire.

Organisée en partenariat avec l'agence Hans Lucas et l'association Tisseurs d'Images, l'événement réunit près de 70 clichés réalisés pour la plupart entre 2012 et 2014, et accompagnés de légendes qui avaient rédigées principalement par Camille Lepage elle-même.
Reportage : C. Amouriaux / G. Rihet / S. Goubil
Les photos sont classées en trois thèmes : le Centrafrique, le Sud Soudan en guerre et un ensemble inédit montrant un défilé de mode à Djouba, capitale du Sud Soudan et premier port d'attache de son engagement dans le photojournalisme.
Une photo prise par Camille Lepage le 21 juillet 2012 : les habitants du Sud Soudan fêtent le premier anniversaire de l'indépendance de leur pays à Juba.

Une photo prise par Camille Lepage le 21 juillet 2012 : les habitants du Sud Soudan fêtent le premier anniversaire de l'indépendance de leur pays à Juba.

© Camille Lepage / Wostok Press / MaxPPP
Une association pour perpétuer son engagement
"On a beaucoup parlé de Camille au moment de son décès, mais là les Angevins vont pouvoir vraiment découvrir son travail", se réjouit sa mère, Maryvonne Lepage. Elle a choisi de promouvoir et perpétuer l'engagement de sa fille en créant avec son père et son frère une association, "Camille Lepage - On est ensemble".

Camille Lepage est morte le 12 mai 2014 à 26 ans, lors d'une embuscade alors qu'elle effectuait un reportage au sein des milices chrétiennes anti-Balaka, à l'ouest de la République centrafricaine.
Exposition Camille Lepage : vidéo de présentation de la Ville d'Angers
Passionnée par les causes oubliées, la jeune photographe avait été publiée notamment par "Le Monde", le "Washington Post", le "New York Times" ou "The Guardian". Elle avait collaboré ponctuellement avec l'Agence France Presse (AFP), lorsqu'elle était au Sud Soudan.