Diaporama 20 photos
Par Odile Morain @Culturebox

"Une étoile brille sur le Sénégal" la photographie lumineuse de Karine Malatier

Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 25/09/2012 à 17H34
  • Une étoile brille sur le Sénégal
    01 /20
    Une étoile brille sur le Sénégal
    "La photographie, pour Karine Malatier, comme  pour tous les grands photographes, n’est pas une fin en soi, mais un moyen au service d’une nécessité première: celle de saisir l’émotion produite par  la vision fugace et miraculeuse d’une vérité personnelle qui transcende  le simple regard et que l’on veut faire partager." Pierre Souchaud
    © Karine Malatier
  • Bille de clown
    02 /20
    Bille de clown
    Petit garçon rencontré dans les rues de Dakar qui s'amusait à faire des mimiques devant l'objectif et le regard amusé de sa famille
    © Karine Malatier
  • Dakar, juillet 2011
    03 /20
    Dakar, juillet 2011
     Au delà de sa démarche photographique et du regard qu'elle a sur les enfants, l'action de Karine Malatier se porte sur l'humanitaire. Elle est vice-présidente de l’association «Un sourire à une étoile». Une maison de vie et d’espoir pour 17 petites filles sénégalaises orphelines ou de milieu très défavorisé.
    © Karine Malatier
  • All you need is love
    04 /20
    All you need is love
    En Afrique les Albinos sont menacés de crime en raison de croyances ancestrales, ils sont perçus comme des génies ou des descendants de génies, aux pouvoirs maléfiques ou bénéfiques. Les ONG présentes sur place protègent les enfants porteurs d'albinisme et les mères souvent considérées comme génitrices d'un monstre. 
    © Karine Malatier
  • All you need is love
    05 /20
    All you need is love
    "La photographie, pour Karine Malatier, comme pour tous les grands photographes, n’est pas une fin en soi, mais un moyen au service d’une nécessité première: celle de saisir l’émotion produite par la vision fugace et miraculeuse d’une vérité personnelle qui transcende  le simple regard et que l’on veut faire partager." Pierre Souchaud
    © Karine Malatier
  • Dame au costume drappé
    06 /20
    Dame au costume drappé
    "Ici, la  beauté formelle des images découle naturellement de la beauté native du sujet, de cette innocence et de cette pureté de cœur des humains blancs ou noirs représentés. Ici, l’intelligence du cœur devient intelligence plastique." Pierre Souchaud 
    © Karine Malatier
  • Un sourire à une étoile
    07 /20
    Un sourire à une étoile
    "Beaucoup de portraits sont pris dans des associations d’enfants ou dans Le Nid à Dakar. Nous avons ouvert cette maison de vie pour les petites filles sans parents, mais également pour celles dont la famille n’est pas en mesure de leur assurer un avenir."
    © Karine Malatier
  • Un sourire à une étoile
    08 /20
    Un sourire à une étoile
    Un sourire à une étoile © Karine Malatier
  • Un sourire à une étoile
    09 /20
    Un sourire à une étoile
    Un sourire à une étoile © Karine Malatier
  • Un sourire à une étoile
    10 /20
    Un sourire à une étoile
    Un sourire à une étoile © Karine Malatier
  • La corde à sauter
    11 /20
    La corde à sauter
    "Même si je ne dédaigne pas les clichés «volés» ou les instants pris sur le vif, ce n’est pas mon but. Je préfère privilégier la relation et l’émotion. Pour les portraits, je commence par m’approcher des gens, par leur parler, leur demander l’autorisation de les prendre en photo" Karine Malatier 
    © Karine Malatier
  • You are Beautiful
    12 /20
    You are Beautiful
    "J’aime la simplicité du noir et blanc, c’est la même chose pour la mise en scène, je ne cherche pas à mettre trop de choses dans une image, des arrière-plans, des compositions avec beaucoup de détails à découvrir, comme chez Helmut Newton par exemple." Karine Malatier
    © Karine Malatier
  • All you need is love
    13 /20
    All you need is love
    "La force expressive des photographies de Karine Malatier tient dans la sobriété de l’écriture et cette épuration rendue par  un noir et blanc qui intensifie le propos, la lumière intérieure et le mystère poétique."  Pierre Souchaud
    © Karine Malatier
  • L'enfant au pansement
    14 /20
    L'enfant au pansement
    "Pour moi, la photo raconte une rencontre avec des gens, c’est un témoignage. Une seule photo peut suffire à résumer tout un voyage, à remplacer beaucoup de mots." Karine Malatier pour TiragesPro
    © Karine Malatier
  • You are Beautiful
    15 /20
    You are Beautiful
    DAKAR: Les rues, SOS village, l'orphelinat, les institutions pour enfants démunis, abandonnés ou handicapés..... ...
    © Karine Malatier
  • All you need is love
    16 /20
    All you need is love
    Karine Malatier a choisi des tirages pigmentaires HDR sur papier Hahnemühle Photo Rag Satin, 100% coton. Les grands formats s’exposent en contrecollage sur Dibond, les formats carrés en caisse américaine noire.
    © Karine Malatier
  • Un sourire à une étoile
    17 /20
    Un sourire à une étoile
    "j’ai connu le Sénégal grâce à une amie. Le pays m’a plu d’emblée : la lumière, les couleurs, les gens. J’y suis retournée et je m’y rends maintenant très régulièrement, pour l’association Le Nid. C’est un pays que j’aime beaucoup. Pas pour les paysages, mais pour les gens." Karine Malatier
    © Karine Malatier
  • Résiste
    18 /20
    Résiste
    Les corps, la lutte, la force, le noir et le blanc, le physique et le charnel s'expriment pleinement dans cette série. 
    © Karine Malatier
  • Résiste
    19 /20
    Résiste
    Résiste © Karine Malatier
  • Ombrelle
    20 /20
    Ombrelle
    "Karine ne se laisse pas distraire par la profusion de couleurs de l'Afrique et nous permet de concentrer notre regard au-delà de la performance photographique sur la sérénité, la beauté et la profondeur de son sujet : notre cher peuple du Sénégal" Monsieur Abdoul Mbaye, Premier Ministre du Sénégal
    © Karine Malatier

La galerie Pierre et Françoise Souchaud, accueille en ses murs les photos expressives et émotives de Karine Malatier. La photographe, originaire de Lyon, présente dans cette exposition, une série de photos prises au Sénégal. Les visages des enfants, les corps des hommes en lutte, l'élégance des regards laissent une émotion prégnante sur la rétine du visiteur. A découvrir d'urgence jusqu'au 13 octobre 2012.