Une comédienne crée la polémique en brandissant une fausse tête ensanglantée de Donald Trump

Par @Culturebox
Mis à jour le 31/05/2017 à 16H20, publié le 31/05/2017 à 16H15
Le tweet du photographe Tyler Shields a été supprimé à la demande de la comédienne Katty Griffin.

Le tweet du photographe Tyler Shields a été supprimé à la demande de la comédienne Katty Griffin.

© Twitter de Tyler Shields

Kathy Griffin serait-elle allée trop loin ? C’est lors d’une séance photo que l'humoriste américaine a brandi, hier, une tête décapitée ressemblant fort à celle du président américain. Un geste qui n’a pas du tout plus à Donald Trump qui s’est fendu d’un tweet ce matin.

 

"Kathy Griffin devrait avoir honte d'elle-même. Mes enfants, spécialement mon fils de 11 ans Barron ont du mal avec ça. Malade !", a-t-il écrit alors que Donald Trump ne parle que très rarement de son dernier jeune fils.
 

Katty Griffin s'excuse en vidéo


Consciente d'avoir franchi la ligne, la comédienne de 56 ans, fervente opposante au président républicain, s'est excusée dans un message vidéo publié sur son compte Twitter.

 

"Je suis une comique, je franchis la ligne, je change la ligne et je la franchis. Je suis allée trop loin, l'image est trop dérangeante. Je comprends que j'ai offensé les gens, ce n'était pas drôle, je le comprends", a-t-elle dit. "Je vous prie de me pardonner, je suis allée trop loin", a-t-elle poursuivi. "J'ai commis une erreur et j'ai eu tort". La photo provocante avait été mise en ligne par le photographe Tyler Shields. Kathy Griffin lui a demandé de la retirer.
 

Les enfants de présidents réagissent

 

"Dégoûtant mais pas surprenant", avait tweeté mardi soir un des fils du président américain, Donald Trump Jr. "C'est la gauche d'aujourd'hui. Ils considèrent cela acceptable. Vous imaginez si un conservateur avait fait ça quand Obama était président ?"

 

Et Chelsea Clinton, fille de l'ancien président Bill Clinton, avait aussi fait part de sa réprobation: "C'est abominable et c'est mal. Ce n'est jamais marrant de faire des blagues à propos de tuer un président".

 

Selon la chaîne ABC, le Secret Service chargé de la protection du président, va se pencher sur cette affaire.