Un centre commercial de Beauvais hanté par des passants de 1949

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 26/09/2016 à 16H40
Tombé par hasard sur son père...

Tombé par hasard sur son père...

© France 3 / Culturebox

Pour quatre euros, Pascal Penhouët, un photographe amateur de Beauvais a acheté une série de 527 négatifs 24x36 dans une brocante. Après les avoir scannés, il a obtenu des scènes de rues saisies dans sa ville en 1949. Aujourd'hui pour mettre un nom sur les personnes figurant sur ses clichés, il les expose grandeur nature dans un centre commercial. Plusieurs ont été identifiées.

C'est une main tendue à travers le temps vers des inconnus pour tenter de leur rendre une identité. En 1949, un photographe inconnu prends des photos de rue à Beauvais. Plus de soixante ans plus tard, un autre photographe amateur fait l'acquisition dans une brocante d'un classeur contenant 527 négatifs noir et blanc. Pour quatre euros. Ils découvre sur les photos des scènes de la vie quotidienne saisies dans sa ville, des images touchantes dans leur simplicité, véritables documents historiques d'une période relativement récente mais bien révolue. 

Reportage : C. Juteau-Lermechin / N. Benghezala / N. Duchet

Après avoir publié plusieurs centaines d'images scannées sur Facebook, Pascal Penhouët expose dans un centre commercial amiénois les silhouettes grandeur nature des passants immortalisés dans leur quotidien de 1949. Et, la loi des probabilités aidant, plusieurs personnes allant faire faire leurs courses ont déjà eu la surprise de croiser l'un de leurs proches, souvent disparu depuis.

L'une des photos sauvées par Pascal Penhouët

L'une des photos sauvées par Pascal Penhouët

© capture d'écran site Facebook "Beauvaisiens Projet"