Toulouse acquiert le fonds photographique de Jean Dieuzaide et lui dédie un lieu

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/06/2016 à 16H52
Le photographe Jean Dieuzaide chez lui en juin 2001

Le photographe Jean Dieuzaide chez lui en juin 2001

© Michel Viala / PhotoPQR / La Dépêche du Midi / MAXPPP

La ville de Toulouse a annoncé vendredi l'acquisition auprès de sa famille des quelque 600.000 négatifs de Jean Dieuzaide et l'ouverture dans deux ans d'un lieu d'exposition dédié à ce photographe.

Le maire LR, Jean-Luc Moudenc, va soumettre une délibération au conseil municipal, visant à acquérir le fonds pour un montant de 450.000 euros, a-t-il annoncé, lors d'une conférence de presse en présence de la famille Dieuzaide.
 
Le fonds rassemble au moins 600.000 négatifs pris par Jean Dieuzaide entre 1944 et le début des années 1990, mais aussi des tirages de presse et d'exposition, 3.000 livres de photographie et des clichés qui lui ont été offerts par des photographes français et américains. La valeur réelle de cette collection est estimée à plus de six millions d'euros.

Le "lieuZaide", dédié à Jean Dieuzaide, ouvrira en 2018

Après numérisation, les photos doivent être exposées à partir de 2018 par roulement dans un lieu dédié baptisé le "lieuZaide", aménagé à proximité de la galerie municipale du Château d'Eau, premier musée en France entièrement dédié à la photographie et fondé par Jean Dieuzaide lui-même en 1974.
 
Jacqueline Dieuzaide, 91 ans, qui milite pour la création du  "lieuZaide"  depuis la mort de son mari en 2003, s'est félicitée de ce projet. "Le but, ma volonté, depuis des années, c'est que ce fonds ne soit pas perdu", a-t-elle  déclaré.
 
Jean Dieuzaide, né le 20 juin 1921 à Grenade-sur-Garonne, a réalisé son premier reportage en août 1944 à la libération de Toulouse, sous le pseudonyme  de "Yan". Il a réalisé alors l'un des premiers portraits officiels du général de Gaulle.

Prix Niepce et prix Nadar

Pendant plus de quinze ans il a mené une carrière de reporter et d'illustrateur pour des maisons d'éditions. Auteur de reportages en Espagne, en Turquie ou au Portugal, il a réalisé aussi des photos d'architecture, des natures mortes, des portraits d'anonymes et de célébrités, dont la fameuse photo de Salvador Dali, immergé dans l'eau, les moustaches ornées de fleurs (1953), et celle de la petite fille avec un lapin.
 
Dans les années 1960 il s'est lancé dans la photographie publicitaire et industrielle. Lauréat des prestigieux prix Niepce (1954) et Nadar (1961), il est décédé en  septembre 2003 à Toulouse, à l'âge de 82 ans.