Tendance floue fête ses 20 ans aux Rencontres photographiques d'Arles

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/07/2011 à 15H11
Tendance floue fête ses 20 ans aux Rencontres photographiques d'Arles

Tendance floue fête ses 20 ans aux Rencontres photographiques d'Arles

© Culturebox

Le collectif parisien "Tendance floue" se voit offrir l'un des grands ateliers des Rencontres photographiques d'Arles à l'occasion de ses 20 ans. Jusqu'au 18 septembre 2011, les quatorze photographes qui le composent présentent leur travail collectif et individuel sous la forme d'une rétrospective baptisée "Passage à l'acte".

En avril 1991, cinq jeunes photographes créent une association autour d'une exigence d'indépendance. "Tendance floue" est née. Depuis lors, neuf autres artistes ont rejoint le collectif pour disent-ils, pratiquer autrement ce métier de solitaire. Ensemble, ils signent une série de projets dont la trilogie "Nous traversons la violence du monde", "Nous n'irons plus aux paradis" et "Sommes-nous", menée de 1999 à 2006.
Autre oeuvre collective : la revue "Mad in", consacrée à un pays et réalisée sur place en quinze jours et donc dans une totale urgence. Des conditions folles ("mad") qui favorisent la création, expliquent les artistes. Après "Mad in India", "Mad in France" et "Mad in China",  "Mad in Sète" a été publiée début juillet 2011. Chacun y délivre sa vision d'une partie de la ville.
Dans le cadre de "Passage à l'acte", on découvre aussi des clichés personnels dont "Watching TV", portraits d'inconnus regardant la télévision d'Olivier Culmann, "Maternité(s)" da Caty Jan et "Médecin de campagne" de Denis Bourges.

- A voir aussi sur Culturebox :
- Transphotographiques : pauses et déposes la danse vue par Anna Sole
-Art-contemporain-High-Tech-au-festival-de-la-pluie
- Nicolas-Boutruche-photographe-en-lévitation