Sur la terre comme au ciel, les sportifs dans l'objectif de Philippe Dupré

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/04/2015 à 14H25
"Sportifs entre terre, ciel et eau" les photos en noir et blanc de Philippe Dupré exposées à l'Aiguillage de Grenoble

"Sportifs entre terre, ciel et eau" les photos en noir et blanc de Philippe Dupré exposées à l'Aiguillage de Grenoble

© Philippe Dupré

"Sportifs entre terre, air et eau" avec cette nouvelle série de photos en noir et blanc, le photographe Philippe Dupré porte un regard décalé sur la pratique sportive. Dans son objectif le geste de l'athlète en plein effort ressort à la fois lent et abstrait. Jusqu'au 4 avril la galerie de l'aiguillage à Grenoble propose de découvrir une vision esthétique du sport.

L'Aiguillage de Grenoble expose la nouvelle série du photographe et invite à poser un  regard insolite sur la photographie de sport.

Reportage : D. Borrelly / G. Lespinasse / S. Villatte
Rapidité, vitesse, sport et photographie

De l'extrême vitesse à l'extrême précision, le sport et la photo se retrouvent dans le viseur de Philippe Dupré. Le photographe capture l'immédiateté, le mouvement rapide et l'effort intense. Dans son objectif, les corps se figent et les visages se déforment. Au point que l'on ne sait plus vraiment ce que l'on perçoit. Les clichés qui se dévoilent frôlent l'abstraction sans aucune retouche. "Pas de manipulations informatiques dans ces images, ni montages, ni trucages au tirage, tout est conçu, pensé dès la prise de vue." explique le photographe.
Dupré sport © Philippe Dupré / France 3 Capture d'écran
Le noir et blanc animal

Les photographies que présente L’aiguillage ont toutes un format identique, en portrait ou en paysage, mais toujours en noir et blanc. Philippe Dupré ne travaille qu’en argentique et place les corps des athlètes en apesanteur. Dans son viseur l’enveloppe charnelle se tord et se déforme, les silhouettes apparaissent incertaines presque fantomatiques. Le rendu, à la fois flou et brutal fait parfois penser à des animaux  "les gens s'arrêtent, ressentent, et imaginent, comme certains qui ont vu dans ces photos des aigles ou des taureaux, là où ce ne sont que des hommes ou des femmes qui luttent dans leur effort".
 
Dupré animal © Philippe Dupré / France 3 Capture d'écran
Le mouvement et la fiction

Philippe Dupré traque l'intimité, la complexité du graphisme gestuel et corporel des sportifs et leur discipline. Il capte ces moments intenses d'athlètes dans l'effort à peine commencé, et déjà achevé. "Moi j’amène une sensation de mouvement dans l’image. Je ne veux surtout pas de figé. Je veux même aller le plus loin possible dans l’abstrait".
Émotions et violences se dégagent des clichés de Philippe Drupré. Comme celui de ce nageur aux yeux de folie, "il est happé par quelque chose qui l’aspire, il va peut-être disparaître aussi…." Newton et Archimède ne sont jamais éloignés.
Dupré2 © Philippe Dupré / France 3 Capture d'écran
"Sportifs, entre terre, air et eau" de Philippe Dupré à l’Aiguillage salle d’exposition de la Bifurk 
Du lundi 16 mars au samedi 4 avril 2015, tous les mercredis et samedis.
Ouverture les mercredis de 15h à 20h, les samedis de 10h à 15h et sur rdv.
Entrée libre.
2, rue Gustave Flaubert 38100 Grenoble