Spencer Tunick : 100 femmes nues à Cleveland pour dénoncer les discours de Trump

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 18/07/2016 à 11H06
“Everything She Says Means Everything" Installation de Spencer Tunick, Cleveland

“Everything She Says Means Everything" Installation de Spencer Tunick, Cleveland

© TIMOTHY A. CLARY / AFP

Le photographe américain Spencer Tunick a tenté de mélanger dimanche nudité et politique avec une oeuvre rassemblant 100 femmes nues, non loin de la convention républicaine à Cleveland.

Le photographe, célèbre pour ses clichés de foules dénudées, a organisé cette séquence avec 100 femmes tenant à bout de bras de grands miroirs circulaires.

"Rhétorique haineuse vis à vis des femmes et des minorités"

Ces derniers étaient tournés vers l'immense salle omnisports où aura lieu à partir de lundi la grand-messe qui doit consacrer Donald Trump comme candidat républicain à la Maison Blanche. Dans un texte présentant le projet, son équipe dénonce "la rhétorique haineuse de nombre de personnes au sein du Parti républicain vis-à-vis des femmes et des minorités". "Trump et Pence font croire à nombre de gens en Amérique que la haine est acceptable", poursuit le texte. 

Fin juin, Spencer Tunick avait fait poser plus de 6.000 personnes nues face au Parlement de Colombie, à Bogota, pour transmettre un message de paix dans ce pays déchiré par plus d'un demi-siècle de conflit armé.