Samuel Aranda reçoit le World Press Photo Award

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/02/2012 à 14H49
Samuel Aranda, Sanaa, Yemen

Samuel Aranda, Sanaa, Yemen

© Samuel Aranda / Corbis Images / New York Times

Le photographe espagnol Samuel Aranda a remporté le World Press Photo Award de l'année 2011 pour une image prise au Yémen, montrant une femme voilée de noir tenant dans ses bras un proche blessé, ont annoncé vendredi à Amsterdam les organisateurs du prestigieux concours de photojournalisme

La photo de Samuel Aranda, publiée par le New York Times, avait été prise le 15 octobre 2011 à Sanaa, dans une mosquée reconvertie en hôpital par les opposants au président Ali Abdallah Saleh qui ont manifesté pendant des mois dans de nombreuses villes du Yémen.

"C'est une photo qui parle pour toute la région", a déclaré Koyo Kouoh, un des membres du jury, cité dans un communiqué : "Elle représente le Yémen,  l'Egypte, la Tunisie, la Libye, la Syrie, tout ce qui est arrivé lors du  printemps arabe."

"Mais elle montre un côté privé, intime de ce qui s'est passé", a-t-il  ajouté au sujet de la photo de Samuel Aranda. "Et elle montre le rôle que les  femmes ont joué."

Un autre membre du jury, l'Américaine Nina Berman, a assuré de son côté que  "dans les médias occidentaux, on ne voit pas souvent les femmes voilées sous cet angle, dans un moment aussi intime".

Le jury du World Press Photo Award a récompensé 57 photographes de 24 nationalités dans 18 catégories. Il a par ailleurs attribué une mention  spéciale à une photo amateur du défunt leader libyen Mouammar Kadhafi traîné vers un véhicule militaire le 20 octobre 2011 à Syrte, peu avant sa mort.

Plus de 100.000 photos lui avaient été soumises.