Reza : "le photojournalisme est un métier très dangereux, et de plus en plus »

Par @OlivierFlandin
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/05/2014 à 12H13
Reza, à Paris, lors d'une manifestation pour Greenpeace en novembre 2013

Reza, à Paris, lors d'une manifestation pour Greenpeace en novembre 2013

© AFP / Fred Dufour

Invité du Grand Soir 3 alors que l'on venait d'apprendre le décès le la photoreporter Camille Lepage en Centrafrique, Reza a évoqué les dangers, mais aussi l'importance d'un métier qu'il pratique avec beaucoup d'humanité.

Après avoir couvert la plupart des conflits dans le monde, Reza sait aujourd'hui pratiquer  son métier d'une autre façon. Il confie par exemple des appareils à des enfants syriens, dans un camp, afin qu'ils deviennent après formation  "les reporters de leur propre histoire".
Considéré comme l'un des photographes les plus célèbres de la planète, Reza est au coeur de plusieurs actualités. D'abord l'anniversaire de la revue National Géographic qui fête ses 125 ans. A cette occasion, les éditions Taschen publient une volumineuse sélection parmi le fonds de 11 millions de clichés du magazine. Une véritable bible en images de la variété de l'histoire de l'humanité.

Certaines de ces photos sont actuellement exposées au siège de La Poste , mais malheuresement, l'exposition n'est pas ouverte au publique.
Une photo de Reza

Une photo de Reza

© Reza
"National Geographic. Le Tour du monde en 125 ans"
(Editions Taschen) 3 vol. sous coffret - 1404 pages